PEOPLE

«Acharnement», «fausses infos» et «volonté de détruire»: Jean-Marc Morandini se livre

«Acharnement», «fausses infos» et «volonté de détruire»: Jean-Marc Morandini se livre

Jean-Marc Morandini souhaite que «Les Inrocks» «prouvent que leur info est bonne». Reporters

L’homme de médias est sorti de sa réserve pour pointer du doigt «l’acharnement» des «Inrocks», le magazine à l’origine du scandale dans lequel il est impliqué.

Entre Jean-Marc Morandini et «Les Inrocks», c’est la guerre. Accusant le journaliste d’avoir incité de jeunes comédiens à s’exhiber nus dans le cadre d’une web-série, le magazine assure désormais que l’animateur du «Grand direct des médias» serait prochainement évincé de la station Europe 1. Pour Jean-Marc Morandini, c’est la goutte qui fait déborder le vase.

«Depuis hier, voilà «Les Inrocks» qui reprennent avec un malin plaisir cette pseudo info selon laquelle «Je suis en train de négocier mon chèque de départ avec Europe 1», écrit le journaliste sur son blog médias. Il y a une semaine, dans un communiqué officiel, la radio annonçait que je me retirais provisoirement de l’antenne et confirmait que je restais à la production du «Grand direct». Mais cela ne convient pas à ce magazine, alors, voilà que maintenant les Inrocks fanfaronnent en affirmant: «C’était prévisible. Suite à nos révélations la radio est en train de négocier en coulisses son départ». Et de se réjouir sur Twitter encore plus clairement: «Morandini est définitivement grillé chez Europe 1». Et pourtant, une fois de plus c’est totalement faux!»

Irrité, Jean-Marc Morandini explique que «Les Inrocks» «prouvent que leur info est bonne et que des négociations ont lieu dans ce sens». Evoquant «un acharnement non dissimulé», «des accusations dégueulasses» et des «articles à charge», Jean-Marc Morandini termine son plaidoyer sur une question: «S’agit-il d’inventer chaque jour une nouvelle info bidon et la reprendre en boucle jusqu’à un acte désespéré?»