BELGIQUE

L’armée belge veut s’équiper de « mini-drones »

L’armée belge veut s’équiper de « mini-drones »

Illustration – Un drone civil D.Serin – Fotolia

L’armée belge envisage de se doter rapidement – idéalement avant fin 2017 et en coopération avec le Luxembourg – de «mini-drones» capables d’être les «jumelles en l’air» de ses unités terrestres.

Ces mini-UAS («Unmanned Aircraft Systems») devront être capables de voler à une distance allant de 10 à 25 kms, avec une autonomie d’une à trois heures, a expliqué un spécialiste du dossier à l’agence Belga.

Cette acquisition, pour un montant estimé de quelques millions d’euros, est prévue dans la «vision stratégique» pour la Défense à l’horizon 2030 avalisée fin juin par le gouvernement et qui prévoit de doper les capacités ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Recognition) des forces armées.

«C’est un moyen qui manque (actuellement) pour appuyer nos différentes unités, dont les compagnies de manœuvre (des unités de combat de la composante Terre)», a-t-on précisé de source militaire, qualifiant ces engins de «jumelles en l’air». Ils devraient également renforcer les éléments déployés dans le cadre des opérations de sécurité intérieure.

Ce programme d’acquisition pourrait dans le meilleur des cas être clôturé cette année encore, avec des livraisons rapides et une «capacité opérationnelle initiale» (IOC) vers la mi-2018 et une pleine opérationnalité l’année suivante.