FOOTBALL

Diables: Kompany pas assuré de rester capitaine, Graeme Jones dans le staff

Diables: Kompany pas assuré de rester capitaine, Graeme Jones dans le staff

Kompany va-t-il devoir céder le capitanat? Belga

Vincent Kompany a-t-il du souci à se faire? Le défenseur de 30 ans n’a pas (encore?) reçu la garantie de rester capitaine de notre équipe nationale.

+ LIRE AUSSI | Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Roberto Martinez

+ LIRE AUSSI | Il est le 10e sélectionneur étranger des Diables

C’est un des enseignements de la première conférence de presse de Roberto Martinez comme nouveau sélectionneur des Diables ce jeudi. À la question de savoir s’il allait rendre le brassard à Vincent Kompany après l’intérim d’Eden Hazard durant l’Euro, l’Espagnol a botté en touche. «C’est trop tôt pour parler de qui sera le capitaine. Je vais d’abord rencontrer les joueurs avant le 1er septembre pour mieux les connaître.»

Kompany, 30 ans, est le capitaine officiel de la sélection depuis 2010 quand Georges Leekens l’avait promu. Il avait pris le relais de Thomas Vermaelen, qui avait été choisi par Dick Advocaat.

Les nombreuses absences pour blessures du joueur de Manchester City n’avaient pas remis en cause son statut. D’ailleurs, Eden Hazard avait dit dans la foulée de l’élimination en quarts de finale qu’il n’aurait pas de soucis à lui rendre le brassard.

Martinez va-t-il en décider autrement? Jan Vertonghen pourrait aussi être une possibilité. Mais comme Kompany, il se remet de blessure et n’est pas certain d’être rétabli pour les matches de septembre (amical contre l’Espagne le 1er septembre et début des éliminatoires pour le Mondial 2018 à Chypre le 6).

Quid du staff?

Le nouveau sélectionneur a par ailleurs confié que son habituel adjoint l’accompagnerait. Il s’agit de l’Anglais Graeme Jones (46 ans), ancien attaquant dans les divisions inférieures britanniques qui est le T2 de Martinez depuis 2007 à Swansea. Il l’a accompagné à Wigan (2009-2013) et à Everton (2013-2016) et désormais chez les Diables.

Le poste de Vital Borkelmans, proche de Marc Wilmots, est donc remis en cause. Si l’Union belge choisit de s’en séparer, elle devra payer des indemnités puisque l’ancien back gauche de Bruges est sous contrat jusqu’en 2018. L’incertitude est aussi de rigueur pour les autres membres du staff, comme l’entraîneur des gardiens Erwin Lemmens et le préparateur physique Mario Innaurato.

On devrait y voir plus clair lors de la prochaine conférence de presse de Martinez, qui aura probablement lieu aux alentours du 19 ou du 26 août.