MONDE

Une attaque au couteau à Londres fait un mort : le suspect présenterait des troubles mentaux

Un homme de 19 ans suspecté d’avoir poignardé six personnes à Londres, tuant une sexagénaire, a été arrêté et transporté à l’hôpital.

L’individu, qui a mené une attaque au couteau près de Russell Square dans le quartier de Camden à Londres mercredi vers 23h30 HB, a été arrêté par la police londonienne, arrivée sur les lieux du drame dans les minutes suivantes. Un cordon de sécurité a été dressé autour des lieux, a constaté sur place une journaliste de l’AFP. Un chapiteau y a été installé par la police scientifique.

Il s’agit d’un homme de 19 ans qui a été transporté à l’hôpital et reste sous surveillance policière, indique un communiqué de la Metropolitan Police. Il a reçu une décharge d’un Taser, pistolet à impulsion électrique, lors de son arrestation.

«Santé mentale comme facteur significatif»

Une enquête préliminaire suggère que la «santé mentale» du suspect est «un facteur significatif» dans l’incident, détaille le communiqué. Cet élément reste la piste principale suivie par les autorités. Toutefois, la police de Londres, avec l’appui de l’unité antiterroriste, n’exclut aucune autre option et affirme par conséquent que «le motif terroriste reste une piste à explorer».

Interrogée au téléphone sur les éléments conduisant à envisager une attaque terroriste, une porte-parole de Scotland Yard s’est toutefois refusé à tout commentaire.

Une femme de soixante ans faisait partie des victimes et a succombé à ses blessures peu après l’attaque. Une autre femme a été blessée ainsi que cinq hommes.

Le Royaume-Uni se prépare

Dimanche, le chef de la police de Londres, Sir Bernard Hogan-Howe, avait mis en garde contre l’éventualité d’une attaque terroriste au Royaume-Uni. «En tant que personne chargée de prévenir une telle attaque, je sais que vous aimeriez que je vous rassure. Mais je crains de ne pouvoir le faire entièrement», avait-il poursuivi, réagissant aux craintes émises après les attaques terroristes menées en France et en Allemagne.

«Notre niveau de menace est à ‘sévère’depuis deux ans. Il va le rester. Cela signifie qu’une attaque est fortement probable. On peut dire qu’il s’agit de savoir quand, pas si» elle aura lieu, avait-il dit encore.

Le niveau de menace terroriste a été porté à 4 sur une échelle de 5 en août 2014 au Royaume-Uni, signifiant qu’un attentat est considéré «hautement probable».