FLEURUS

La police fédérale sauve un husky sur le ring de Charleroi

La police fédérale sauve un husky sur le ring de Charleroi

Le toutou a remercié ses deux sauveteurs à sa façon, en posant avec eux pour un sympathique selfie. DR

Echappé, le chien errait sur le R3 à Heppignies. Il a été sauvé d’une mort certaine grâce à l’intervention d’une patrouille de police.

La police fédérale de la route a sauvé un brave toutou d’une mort certaine, ce mercredi matin, à Heppignies. Le husky s’était en effet fait la belle de l’habitation de ses maîtres, située à Ransart, et vagabondait depuis plusieurs heures sur les routes de la région.

Imprudent et sans doute désorienté, le chien s’est finalement retrouvé sur le R3 à hauteur d’Heppignies. Plusieurs automobilistes ont immédiatement signalé le danger au service 101 et sur la page Facebook Info-Radars.

En patrouille sur les autoroutes, les inspecteurs Didier Colin et Kévin Kileste se sont précipités sur place afin de récupérer l’animal et éviter tout risque d’accident. «Le husky traversait les voies dans les deux sens et plusieurs automobilistes venant de l’échangeur E42 ont dû ralentir pour l’éviter, explique Didier Colin. Quand nous sommes arrivés sur les lieux, nous ne l’avons pas aperçu immédiatement. J’ai dû faire une marche arrière pour me placer à sa hauteur, notre combi légèrement en travers afin de bloquer sa progression. Avec mon collègue, nous avons ouvert la portière arrière et nous l’avons appelé. Et sans hésiter, le chien a sauté dans notre véhicule. Une chance qu’il soit aussi docile. Souvent, nous devons courir derrière les fugueurs durant de longues minutes. Et en ultime recours, nous devons à contrecœur prendre une décision radicale si l’animal met les automobilistes en danger en risquant de provoquer un carambolage.»

Cette fois, la fin est plutôt heureuse puisque le husky a été ramené à la Société Protectrice des Animaux où sa propriétaire pourra le récupérer. «Il n’était pas pucé, mais la dame avait déjà prévenu la SPA, explique le policier. La bonne nouvelle l’a rassurée, elle qui est en fin de grossesse et en pleines contractions.»