NAMUR

Grande fête et brocante à la Maison de la culture avant un chantier de deux ans

Grande fête et brocante à la Maison de la culture avant un chantier de deux ans

La Maison de la culture sera vide ce vendredi. Ce n’est que pour mieux revenir en 2018! 301255864750 éda J.D.

La Maison de la culture de Namur déménage, avant le grand chantier. Elle annonce une brocante et une fête de clôture les 10 et 11 septembre.

Cinq petits jours et puis s’en va. La Maison de la culture se vide rapidement, en prévision du grand chantier de rénovation et d’extension: les paquets sont déjà presque tous partis. «Le déménagement a commencé lundi et se terminera ce vendredi. Mais on le prépare déjà depuis des mois », explique Béatrice Watté, responsable administrative de la maison de la culture. Pas moins de 2000 cartons auront été transportés en fin de semaine.

Mais la Maison ne sera pas inhabitée pour autant: elle accueillera un ultime événement culturel avant d’être livrée aux ouvriers. «La Maison ne sera pas un bâtiment fantôme, poursuit Béatrice Watté. Les techniciens restent sur place pour préparer notre grande fête de clôture le week-end des 10 et 11 septembre. De nombreux concerts sont prévus avec une mise en scène effectuée par un spécialiste. Il y aura aussi une grande «brocante» un peu spéciale: nous vendrons de vieux objets particuliers et symboliques de la maison de la culture. Tout un jeu d’acteurs sera fait autour. Ce sera vraiment du grand spectacle.»

Les activités continuent

Lorsque le rideau sera définitivement tombé, les techniciens se chargeront de récupérer les derniers petits objets qui traînent çà et là. « Nous allons tout récupérer et donner à des partenaires, dit la responsable administrative. Les sièges et l’ancien matériel seront donnés à des associations culturelles. La Ressourcerie récupérera de son côté tout ce qu’elle peut pour le recycler et donner une nouvelle vie aux matériaux.»

Déménagement ne sera pas synonyme d’arrêt des activités. Différents bâtiments culturels namurois en assureront l’accueil. «Nos expositions seront présentées aux Bateliers ou à l’église Saint-Loup par exemple, dit Béatrice Watté. On n’a pas encore vraiment d’endroit pour les concerts et les projections, qui prendront place dans des lieux hétéroclites.»

Le Point Culture a lui déjà été déplacé place l’Ilon en avril, alors que le centre de documentation en art déménage rue Lelièvre et sera à nouveau accessible au public à partir du 22 aout.

Les travaux dureront deux ans. Plus de 19 millions d’euros sont investis dans le projet.