NAMUR

En prison pour un vol de moins de dix euros à l’AD Delhaize de Jambes

En prison pour un vol de moins de dix euros à l’AD Delhaize de Jambes

Le parquet a demandé qu’on place le voleur sous mandat d’arrêt Google Streetview

Mardi après-midi, les rayons du magasin AD Delhaize de Jambes, situé avenue Materne, ont connu quelque peu d’animation. Désagréable animation puisqu’un Namurois bien connu de la justice, et accessoirement du personnel, a tenté de voler de la nourriture et ne s’est pas laissé faire quand on a tenté de l’arrêter. On ne parle pas de dix caisses de champagne et trois kilos de caviar, mais de denrées alimentaires pour moins de dix euros.

Il a été interpelé chez lui un peu plus tard et, hier, il était présenté au juge d’instruction avec une demande du parquet qu’on applique le concernant le principe «tolérance zéro». Autrement dit qu’on le place sous mandat d’arrêt.

A priori une position étonnante pour un vol plutôt léger. Mais deux choses colorent les faits négativement. D’abord le voleur est monté dans les tours quand le personnel a tenté d’intervenir et il a «bousculé» le boucher. Le parquet évoque donc un vol avec violence plutôt qu’un vol simple. Second élément, le gaillard a un cv judiciaire plutôt bien rempli et doit encore s’expliquer sur une demi-douzaine d’autres faits du même style pour lesquels il s’est fait remarquer récemment: des vols avec violence et des menaces, dont certaines envers policiers et magistrats notamment. Ça ne plaide évidemment pas en sa faveur.