VIDÉO| Qui était Jacques Hamel, le prêtre assassiné dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray ?

Un homme est mort dans la prise d’otages qui a eu lieu ce matin dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray. Il s’agissait d’un prêtre auxiliaire et octogénaire.

De Jacques Hamel, la malheureuse victime égorgée par les deux terroristes preneurs d’otages dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, on ne sait pas grand-chose.

Selon les informations du Huffington Post, la victime, âgée de 84 ans (ou 86 ans), avait été ordonnée prêtre en 1958. Retraité depuis dix ans, c’est à sa demande que ce régional de l’étape (né à Darnétal, pas très loin de là) avait été détaché à Saint-Étienne-du-Rouvray. C’est là que sa retraite avait pris le pas sur ses activités de prêtre. Connu et apprécié du quartier, ce n’est pas pour autant que Jacques Hamel s’était totalement retiré de l’office, ainsi servait-il la paroisse en aidant le père Auguste Moanda-Phuati, curé de la paroisse.

C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé ce mardi matin quand, pendant son office, le prêtre a vu deux hommes malintentionnés entrer dans son église, sur le coup de 9 h 45. C’est là qu’il a été égorgé.

Auguste Moanda-Phuati, curé de la paroisse, a témoigné consterné auprès du quotidien Libération: «Je ne pouvais pas imaginer qu’une telle chose pourrait nous arriver. Nous n’avions jamais reçu de menace».

Dans une interview à l’Express, une paroissienne a également fait part de son chagrin, bouleversée: «C’est un homme qui a assumé ses fonctions jusqu’au bout. Il secondait le prêtre de l’église. Il était âgé mais resté très disponible pour les uns et les autres. C’était un bon prêtre. Il était là depuis très longtemps. De nombreux paroissiens le connaissaient bien. Il habitait au presbytère de Saint-Étienne-du-Rouvray».