FOOTBALL

SONDAGE | Diables rouges: qui pour succéder à Marc Wilmots? Votez parmi ces 15 noms

SONDAGE | Diables rouges: qui pour succéder à Marc Wilmots? Votez parmi ces 15 noms

Les candidats vont certainement se bousculer pour prendre le siège libéré par Marc Wilmots. BELGA

Une page importante de notre équipe nationale se tourne avec le départ de Marc Wilmots. Qui aura pour mission d’emmener les Diables rouges à la Coupe du monde 2018, et d’y faire bonne figure? Coup de sonde sur base d’une présélection de 15 noms.

La décision était attendue dans la foulée de l’Euro. Le couperet a fini par tomber ce vendredi, deux semaines après l’élimination peu glorieuse en quarts de finale face au pays de Galles (3-1). Et maintenant? «L’Union Belge de Football débute à présent en toute transparence et à visière ouverte ses recherches visant à trouver un nouvel entraîneur fédéral. Le but est que ce nouvel entraîneur fédéral prenne en charge les matches du mois de septembre, à commencer par le match amical contre l’Espagne le 1er septembre prochain au Stade Roi Baudouin», a indiqué la fédération.

Qui sera sur le petit banc contre les Espagnols? Michel Preud’homme fait figure de favori mais Bart Verhaeghe, président de Bruges et un des cinq membres qui composait la task force sur l’avenir de Wilmots, va-t-il lâcher si facilement le coach qui a mené son Club à son premier titre de champion en 11 ans?

Côté belge, le profil de Hein Vanhaezebrouck sort également du lot. L’entraîneur à succès de Gand avait marqué son intention de rester avec les Buffalos lorsque son nom a été cité à Anderlecht. Quid si l’équipe nationale vient aux nouvelles? Peter Maes a aussi été évoqué dans la presse du Nord du pays. Enzo Scifo et son prédécesseur à la tête des Espoirs Johan Walem, pourraient être des solutions, tout comme Ariël Jacobs qui était T2 de Guy Thys au Mondial 1990 et est libre depuis qu’il a quitté Valenciennes et annoncé qu’il n’entraînerait plus de clubs il y a deux ans.

Et si on se retournait vers l’étranger, comme on l’avait fait avec Dick Advocaat en 2009? Le Hollandais, actuel adjoint de la sélection oranje, vient d’ailleurs de (re)proposer ses services: «Si un club ou une sélection vient me chercher, je peux dire oui. Je connais encore des gens en Russie qui s’informent à mon sujet. La Belgique pourrait aussi venir pour moi, on ne sait jamais…», a-t-il dit à Voetbal International, précisant qu’il disposait d’une clause lui permettant de se libérer gratuitement. Ses compatriotes Louis Van Gaal, Guus Hiddink et Franck De Boer pourraient être d’autres pistes. «Selon moi, un coach de classe mondiale du style Louis Van Gaal n’est pas payable pour l’Union belge... sauf si le coach en question fait de grosses concessions», a toutefois prévenu Gérard Linard, CEO de l’Union belge, il y a dix jours dans la DH.

Morten Olsen, qui a une expérience de 15 ans à la tête du Danemark, a récemment déclaré à un média de son pays qu’il ne dirait pas non à la Belgique, où l’ancien défenseur d’Anderlecht réside depuis de nombreuses années. Laurent Blanc, André Villas- Boas et David Moyes sont eux aussi libres de tout engagement. Et le nom de l’Espagnol Rafael Benitez, qui n’a pu empêcher la relégation de Newcastle en D2 anglaise, a également circulé.

Le successeur de Wilmots sera-il un de ceux-là?