Protestation de militants du SETCa devant le magasin Décathlon à Alleur

Protestation de militants du SETCa devant le magasin Décathlon à Alleur

Photo d’illustration EdA

A l’occasion de la grève nationale menée par la FGTB ce vendredi en Belgique, environ 150 militants du SETCa Liège se sont rassemblés à 10 heures sur le parking de l’enseigne Décathlon à Alleur, fermée toute la journée en raison de la mobilisation.

Par cette action, l’organisation syndicale socialiste souhaitait dénoncer un gouvernement «au service des employeurs et des plus riches depuis bientôt deux ans».

«Décathlon incarne les dérives d’un système», d’après le SETCa Liège qui résume la situation ainsi: «Décathlon: à fond l’exploitation».

Réunis sur le parking du Décathlon à Alleur, les militants syndicaux ont rappelé que cette marque appartient à la multinationale française Mulliez, qui possède de multiples enseignes dans de nombreux secteurs économiques et qui est aujourd’hui dans le collimateur de la justice française.

«Décathlon est le totem du modèle capitaliste avec aujourd’hui des soupçons de fraude fiscale et de blanchiment», assène Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa Liège.

«Nous en avons assez que ces très riches évitent l’impôt. C’est au gouvernement de rééquilibrer les richesses», indique le responsable du syndicat socialiste. Selon la FGTB, les profits des entreprises augmentent, la conjoncture économique s’améliore et pourtant, Charles Michel et ses ministres restent sourds aux réalités, aux besoins ainsi qu’aux propositions des travailleurs et des bénéficiaires d’allocations sociales.