FOOTBALL

Diables rouges: la finale de l’Euro 2016 est impérative désormais

Diables rouges: la finale de l’Euro 2016 est impérative désormais

Le Stade de France, c’est tout droit, oui. AFP

L’humiliation d’une élimination d’entrée est derrière nous. Et maintenant? On peut passer d’un extrême à l’autre. Parce que pour que le tournoi soit réussi, vu le tableau qui nous attend, la finale est un must…

«L’objectif, c’est de passer le 1er tour.» Cette phrase, les joueurs et même Marc Wilmots nous l’ont répétée au fil des journées au Haillan. Cet écueil passé, le sélectionneur parle d’un nouveau tournoi qui commence. Certes. Un tournoi où on sera plus que jamais le grand favori dans les deux semaines qui viennent, quoi qu’ils en diront.

Parce qu’en évitant la partie de tableau des cinq champions du monde (France, Allemagne, Espagne, Italie et Angleterre), la Belgique a une chance inouïe de retrouver la finale, 36 ans après la défaite contre l’Allemagne à Rome.

Perdre contre la Hongrie en huitièmes serait une déconvenue, aussi surprenante soit cette équipe. Pareil contre les Nord-Irlandais en quarts. Si ce sont les Gallois qui sont face à nous à ce stade de la compétition, on sait qu’ils peuvent nous poser des problèmes (2 nuls et une défaite ces 3 dernières années) mais être éliminé par la bande à Gareth Bale laisserait aussi un goût de trop peu. Et il en irait de même si on quittait la compétition dans le dernier carré contre la Suisse, la Pologne et même la Croatie ou le Portugal.

Les Diables comptabilisent 21 victoires en 28 matches officiels pour seulement 3 défaites (Argentine, pays de Galles, Italie). Hormis le couac à Cardiff, ils n’ont buté que sur des grandes nations du foot. Le genre de pays qui se trouvent dans l’autre partie de tableau.

Alors oui, voyons-nous déjà en haut de l’affiche. Assumons nos ambitions et notre statut de meilleure nation européenne au classement FIFA. Tant pis si les Diables vont encore devoir faire le jeu contre des blocs compacts. Pour que l’Euro soit réellement réussi, il faudra être le 10 juillet au Stade de France. On fixe le rendez-vous!