M. Michel rassure les investisseurs étrangers sur le climat des affaires et la sécurité

Le Premier ministre Charles Michel a voulu rassurer mercredi les investisseurs étrangers en énumérant les avantages que leur offre la Belgique et les mesures prises par son gouvernement pour favoriser le climat des affaires et restaurer la sécurité après les attentats du 22 mars dernier.

"La Belgique est la troisième économie la plus globalisée au monde, (ce qui est) une grande réalisation pour un pays petit par sa taille", a-t-il affirmé lors d'un événement intitulé "#Yes2Belgium" organisé à Bruxelles par la chambre de commerce américaine en Belgique (AmCham Belgium) et dix autres chambres.

Il a rappelé que le commerce représentait 80% du Produit intérieur brut (PIB) du pays.

"Mais nous devons consolider notre position comme première destination pour les affaires", a-t-il ajouté en rappelant les mesures prises par l'actuelle majorité, comme le "tax shift" (réforme fiscale) et la réduction des coûts du travail.

Selon lui, ces réformes produisent des effets et 180.000 emplois devraient être créés d'ici 2018, comme l'a indiqué la Banque nationale.

M. Michel a également assuré que la Belgique "assurait la sécurité de tous ces citoyens et des voyageurs" en visite dans le pays.

Il a remercié le milieu des affaires "pour êtres resté à nos côtés" dans la période difficile qui a suivi les attentats du 22 mars à l'aéroport de Bruxelles-National et à la station de métro Maelbeek.

"Parce que beaucoup d'accusations étaient complètement hors de proportions", a dit le Premier ministre, rejoignant le témoignage du président de l'Amcham, Howard Liebman et de plusieurs hommes d'affaires étrangers établis en Belgique.