VIDÉOS | Les plus belles «panenka» de l’histoire du foot

VIDÉOS | Les plus belles «panenka» de l’histoire du foot

La légende tchèque Antonin Panenka avait inscrit le penalty décisif lors de la finale de l’Euro 1976 d’une pichenette restée célèbre depuis comme la «panenka». AFP

Il y a quarante ans, Antonin Panenka inscrivait un penalty qui entrait dans l’histoire du football. Depuis, de nombreuses stars comme Zidane, Pirlo ou Zlatan ont pérennisé la beauté d’un geste devenu la «panenka».

Le 20 juin 1976, le footballeur tchécoslovaque Antonin Panenka entrait dans l’histoire: tandis qu’Uli Hoeneß venait de manquer son penalty, l’attaquant des Bohemians de Prague inscrivait le sien d’une subtile petite pichenette qui trompait Sepp Maier.

Resté dans l’histoire comme la «panenka», ce geste d’un incroyable sang-froid offrit il y a tout juste 40 ans son seul titre majeur, celui de champion d’Europe, à la Tchécoslovaquie.

Depuis, nombreux celles et ceux qui s’y sont essayés, avec plus ou moins de réussite. Voici une petite compilation des plus belles panenka réussies depuis lors par quelques stars du football mondial.

ZINEDINE ZIDANE (France-Italie, 2006)

Lors de France-Italie, en finale du Mondial allemand de 2006, Zinedine Zidane ouvre la marque d’une panenka qui, pour le même prix, aurait pu échouer sur la latte de Gigi Buffon. En inscrivant ce but, Zidane dépoussière ainsi un geste oublié de beaucoup que peu de sportifs professionnels osaient tenter en compétition.

L’histoire a malheureusement pour le Français davantage retenu le coup de boule infligé à Marco Materrazzi lors des prolongations.

EDEN HAZARD (Lille-Toulouse, 2009)

Le capitaine des Diables rouges est réputé pour son botté de penalty toujours très sûr et calme. Mais Hazard s’était avant cela lui aussi essayé à ce fameux geste. C’était en 2009, à l’occasion d’un match de Coupe de la Ligue disputé avec le LOSC lorsqu’il n’était encore qu’un gamin. Une jolie panenka qui n’empêchera toutefois pas Lille de se faire sortir de la compétition par l’adversaire du jour: Toulouse.

ANDREA PIRLO (Italie-Angleterre, 2012)

Lors du quart de finale de l’Euro 2012 opposant l’Italie à l’Angleterre, le flamboyant milieu de la Juventus réussit le geste parfait. Un geste qu’il explique ensuite au micro de la RAI: «Joe Hart faisait des mouvements bizarres depuis le début de la séance, pour déconcentrer les tireurs. Donc quand il a plongé, j’ai pris la décision de faire ça, et ça a marché. Le penalty a surtout mis la pression sur le prochain tireur anglais, et au final, Ashley Young a manqué son tir au but après ça.»

ZLATAN IBRAHIMOVIC (PSG-Lyon, 2013)

Si Zlatan en a inscrites plusieurs, celle marquée contre Rémy Vercoutre dans un match de Ligue 1 en décembre 2013 reste un modèle du genre. Concentration, course athlétique, ballon déposé dans la lucarne: difficile de faire mieux…

LIONEL MESSI (Barcelone-Getafe, 2015)

En fin de saison dernière, Lionel Messi s’était lui aussi illustré en inscrivant une panenka en championnat de Liga contre Getafe. Un geste élégant auquel le buteur argentin du Barça s’est finalement peu essayé au cours de sa carrière.

PIERRE-EMERICK AUBAMEYANG (Hanovre-Dortmund, 2015)

En Bundesliga le spectacle est également souvent au rendez-vous. Lors de la défunte saison 2015-2016, le gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, spécialiste du genre, inscrivait une très belle panenka en fin de rencontre lors d’un match de début de saison disputé à Hanovre.

EMRE ÇOLAK (Galatasaray-Maniaspor, 2015)

Autre spécialiste du genre, le Turc de Galatasaray, Emre Çolak est devenu un habitué de ce geste qu’il maîtrise plutôt bien, comme sur ce penalty inscrit en Superlig en juin dernier contre Maniaspor avec son club Galatasaray.

ROSS BARKLEY (Everton-Newcastle, 2016)

Plus récemment encore, le coéquipier de Romelu Lukaku et Kevin Mirallas à Everton a réussi son geste lors d’un match de Premier League contre Newcastle United.

BONUS: Les pires «panenka» jamais tentée?

Mais si réussir une panenka fait souvent de vous un artiste du ballon rond, en rater une peut vite faire de vous la risée de la toile. C’est ce qui est arrivé au jeune Romario Baldé qui, lors d’un match de Youth League avec Benfica contre Donetsk, a complètement raté son geste...

Lors d’un match amical, le gardien de but argentin de San Lorenzo, José Devecchi, n’avait éprouvé aucune difficulté à arrêter, de la poitrine, une panenka manquée par l’attaquant de Malaga, Fernando Tissone.


Il tente une panenka, le gardien l’humilie par 20Minutes

BONUS (2): La «panenka» vue par François Hollande

En avril dernier, François Hollande créait le buzz en faisant l’éloge du penalty inscrit par l’attaquant tchécoslovaque dans un discours teinté d’humeur et d’autodérision: «Parfois les mous peuvent atteindre la perfection, la subtilité, l’élégance, la surprise», a ainsi expliqué François Hollande. Sans doute la plus belle définition donnée à ce jour à ce geste resté dans les mémoires...


François Hollande : "les mous peuvent atteindre la perfection"
Nos dernières videos