LIÈGE

D’où vient ce gros bateau qui a atterri à Liège?

Le bateau a été installé le long des quais, face au Palais des Congrès. Il sera végétalisé durant les prochains jours avec des plantes comestibles.ÉdA Hermann

Un bateau de pêche de 20 mètres de long a fait son apparition en bord de Meuse, au pied de la Tour des Finances.

Il est apparu ce mercredi, non pas sur la Meuse, mais bien sur terre, à l’ombre de la Tour des Finances et à deux pas de la nouvelle passerelle. Ce bateau de 21 mètres de long et 8 mètres de haut s’appelle «Le Bateau Vivre». Un nom qui fait référence au poème de Rimbaud, pour un projet artistique chargé de sens.

Ce bateau constitue en fait une installation artistique à part entière, qui s’inscrit dans la programmation de «Liège Souffle Vert». Cette initiative de l’ASBL Songes verra se concrétiser, à partir du 25 juin et pour trois mois, une demi-douzaine de projets artistiques qui visent à végétaliser la ville. Un parcours urbain sera donc organisé, permettant aux promeneurs de rallier ces créations et une série de zones vertes de Liège.

Plus qu’une installation végétalisée

Le Bateau Vivre est sans doute le plus spectaculaire des six projets retenus par Liège Souffle Vert. Ce projet a été imaginé par un groupement, comprenant notamment l’artiste Alain De Clerck, la créatrice Rachel Flausch et le mouvement Tout Autre Alimentation LiègeTout Autre Alimentation Liège, représenté par Emmanuelle Kaison et Line Brasseur.

Plus qu’une installation, le projet du Bateau Vivre invite donc à la réflexion sur l’alimentation de demain, la végétalisation de l’espace urbain, la création, sans oublier le côté participatif, puisqu’une campagne de crowdfunding a été lancée pour financer le projet, le transport du bateau et sa végétalisation.

«

Le bateau symbolise la transition, la simplicité, l’alimentation alternative et la création face au monde de la finance qui part complètement à la dérive.

»

Le bateau, prêté par son propriétaire et habituellement situé au port de Herstal, s’est installé l’aide d’une immense barge et de grues le long de la Meuse, face au Palais des Congrès. «C’est l’endroit idéal, avec toute la symbolique face à la Tour des Finances», se réjouit Line Brasseur, l’une des responsables du projet. «L’image est fantastique, avec le bateau qui symbolise la transition, la simplicité, l’alimentation alternative et la création face au monde de la finance qui part complètement à la dérive.»

Une grande arche végétale

Ce vieux bâtiment datant des années 1940 ne navigue plus. «Il est devenu une œuvre à part entière. C’est Alain De Clerck qui a eu un coup de foudre pour lui. Il est magnifique, inspirant. On s’est dit qu’on pouvait le végétaliser pour en faire une arche végétale.»

Dès ce vendredi et la semaine prochaine, donc, une série de bacs et de filets seront installés sur le bateau et aux alentours, avec de nombreux végétaux comestibles. «Je dirais une trentaine ou une quarantaine d’essences au total», poursuit Line Brasseur. «Ce sont des comestibles qu’on trouve dans les potagers, donc des choux, courgettes, concombres lemon, tomates cerises, aromates. Il y aura aussi des plantes sauvages, comme des mûriers, de la sauge, du sureau, des orties, etc.»

«

Chaque élément vivant est en lien avec l’autre, pour créer une harmonie, contrairement à ces lignes de légumes de l’agriculture industrielle.

»

L’idée consiste à créer «une ambiance “permaculturelle”, où chaque élément vivant est en lien avec l’autre, pour créer une harmonie, contrairement à ces lignes de légumes de l’agriculture industrielle, qui vont totalement à l’encontre de ce qui se fait dans la nature».

Des animations y seront organisées le dimanche après-midi et le public pourra monter à bord du bâtiment. Tout au long de la semaine, à partir du 25 juin et pendant trois mois, le bateau pourra évidemment être admiré par les passants et par tous les promeneurs qui découvriront la ville à travers le parcours urbain «Liège Souffle Vert».