FRANCE

Nouvelles violences à Marseille et Nice pendant et après Angleterre-Russie

Alors que de brèves échauffourées ont eu lieu pendant Angleterre-Russie, de violents affrontements ont eu lieu ce samedi soir à Nice impliquant des supporters irlandais et polonais provoqués par une bande locale, rapporte le media Nice Matin.

+ A LIRE AUSSI | Rixes en marge de l’Euro: un blessé grave, des policiers débordés mais «pas de constat d’échec»

Considéré comme un des matches à haut à risque de ce début d’Euro, Angleterre-Russie a encore provoqué de nouvelles rixes ce samedi soir.

Ainsi, quelques empoignades ont eu lieu pendant la rencontre. Alors que les joueurs sortaient du terrain après le coup de sifflet final, quelques projectiles ont été lancés et des bousculades ont été observées dans les travées, mais rien de comparable aux incidents qui ont eu lieu plus tôt dans l’après-midi sur le Vieux-Port.

 

 

Angleterre-Russie a également eu des répercussions en dehors de Marseille. A l’issue de la rencontre, des supporters irlandais et polonais qui étaient réunis hier soir dans le centre-ville de Nice, où leurs équipes s’affronteront ce dimanche, se sont affrontés après qu’une bande de 20 Niçois les aient provoqués en entonnant l’hymne national français, détaille Nice Matin.

 

 

Mouvement de foule

Une bouteille lancée dans le rassemblement a déclenché une échauffourée donnant lieu à un «monumental mouvement de foule impliquant plusieurs centaines de personnes.» Des dizaines d’autres bouteilles ont été projetées, et une vitrine a été cassée.

 

Les affrontements, qui ont fait trois blessés légers selon un premier bilan, ont rapidement pris fin suite à l’intervention des forces de l’ordre. Des opérations de police sont menées pour appréhender les fauteurs de trouble à Nice.

L'UEFA va enquêter sur les violences au Vélodrome

L’instance de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA va enquêter sur les violences entre supporters qui ont émaillé la conclusion du match de l’Euro, Angleterre-Russie.

Les supporters s’étaient déjà affrontés dans les jours précédents le match et d’autres violences ont été enregistrées après l’égalisation russe dans le temps additionnel au Stade Velodrome.

Les supporters russes ont apparemment attaqué les supporters anglais situés dans des blocks voisins les obligeant à fuir.

L’UEFA n’a pas donné de plus amples informations sur cette enquête.