MONS

Grève chez Hygea : appel au privé à Jurbise, en dernier recours à Mons

+ LIRE AUSSI | Les raisons de la grève

Alors que les immondices s’amoncellent dans les communes du Borinage et du Centre, les bourgmestres réagissent différemment face à cette situation exceptionnelle. Ainsi à Jurbise, la bourgmestre MR Jacqueline Galant et son collège ont décidé à l’issue du conseil communal de ce mercredi 8 juin de faire appel à une société privée du Tournaisis pour enlever tous les sacs blancs de l’entité.

«Ce n’est qu’une application du règlement communal», explique Stéphanie Hotton, attachée de presse de Jacqueline Galant, qui est «d’éviter les problèmes de salubrité publique». La collecte exceptionnelle aura lieu ce vendredi 10 juin, alors même que les travailleurs d’Hygea se réunissent en assemblée générale pour éventuellement décider de la reprise du travail. Mais «même s’ils reprennent le travail, vu l’amoncellement d’immondices, la collecte qui n’a lieu que mardi à Jurbise ne pourra sans doute pas avoir lieu ce jour-là, vu ce qu’il y a à ramasser dans les autres communes», poursuit Stéphanie Hotton.

A Jurbise, ce n’est pas une première de faire appel à une société privée pour suppléer à la grève d’Hygea: la commune libérale avait déjà fait évacuer les artères principales samedi dernier. Une décision qui avait ému certains grévistes qui ont finalement laissé les travailleurs privés effectuer la collecte. Cette fois, c’est toute l’entité qui sera nettoyée de ses sacs blancs.

A Mons, rien ne bouge

Par contre à Mons, les habitants semblent condamnés à prendre leur mal en patience. Dans un communiqué adressé hier aux habitants, si le Collège et le Bourgmestre disent comprendre «le désarroi actuel des commerçants et des riverains du centre-ville et du Grand’Mons […], le ramassage des déchets relève de la responsabilité de l’intercommunale Hygea, dont les travailleurs ont décidé de maintenir leur mouvement de grève pendant les prochains jours. Même si nous déplorons profondément l’impact de cette grève sur les citoyens et les commerçants, le Collège de la Ville de Mons se doit de respecter le droit de grève».

Dès lors, l’appel à une société privée ne peut être envisagé qu’en dernier recours et en sachant que cela entraînera par ailleurs un coût conséquent pour la Ville». Ce que contredit Stéphanie Hotton à Jurbise: «ça ne coûte rien à la commune. La facture sera directement envoyée à Hygea».

Hensies, Dour, Quiévrain… Epargnées

Toutes les communes adhérentes à Hygea ne sont pas autant impactées par la grève. Certaines du Haut-Pays font appel depuis des années à une société privée pour le ramassage des ordures ménagères.

«A Hensies, nous faisons appel à la société SITA pour le ramassage des poubelles», explique le bourgmestre socialiste Éric Thiébaut.

Idem à Quiévrain ou Dour, où le bourgmestre cdH Carlo Di Antonio précise auprès de ses habitants que les sacs-poubelles seront ramassés «comme d’habitude». Pour les cartons et sacs bleus, tout dépendra d’Hygea. Mais même si c’est encombrant, ça ne sent pas au moins…