FOOTBALL

Quand Benteke découvre la métaphore du ketchup (Vidéo)

Christian Benteke doit être frustré. Sa saison en demi-teinte à Liverpool l'a vu rétrograder dans la hiérarchie des attaquants de l'équipe nationale pour l'Euro. Mais il sait que le vent peut vite tourner.

Il y a quelques années, Ruud Van Nistelrooy avait dit: "Les buts, c'est comme le ketchup. Quand ça ne vient pas, ça ne vient pas. Mais quand ça vient, ça ne s'arrête plus." D'autres par la suite, comme Cristiano Ronaldo, ont repris l'expression du Hollandais à leur compte. Christian Benteke, lui, l'a découverte mercredi quand nous avons pu l'interrogé au Domaine du Haillan. Elle convient pourtant bien à celui qui empilait les buts avec Aston Villa mais qui n'a trouvé que 10 fois le chemin des filets avec Liverpool cette saison. Et en équipe nationale, il reste sur 6 apparitions sans trouver le chemin des filets. La dernière fois qu'il a marqué avec les Diables, c'était le 28 mars 2015!

Mais Benteke sait,  ou se convainc, que ce genre de situation est "temporaire". Il souligne son faible temps de jeu pour expliquer ce fait, même s'il a tout de même cumulé 298 minutes sous la vareuse nationale depuis son dernier but.

"Je ne me m’inquiète pas, c’est la vie d’un attaquant. Il y a des moments où tout nous réussit et d’autres où on a moins de réussite."

Le joueur de 25 ans est bien placé pour le savoir, lui qui était resté muet devant le but durant de longues semaines avec Aston Villa à son retour de la blessure qui l'avait privé du Mondial 2014. "J’avais eu un petit creux et après tout est redevenu normal."

Et, comme tout bon membre du noyau de Marc Wilmots, de conclure en mettant en avant le collectif: "C’est en étant performant pour l’équipe que j’aurai mon succès personnel."

Nos dernières videos