CIERGNON

Les alpagas, tout en douceur

Les alpagas, tout en douceur

J-L.J.

Le circuit court, c’est aussi valable pour la précieuse fibre d’alpaga. Laurence Lenoble est tombée amoureuse de ces charmants alpagas. Ils sont idéaux pour entretenir une propriété, avec bien moins d’inconvénients que des moutons par exemple. Elle vous invite à découvrir son élevage.

Depuis de nombreuses années, Laurence voue une admiration pour les animaux en tout genre. Avec son époux, ils ont varié les espèces, ont enchaîné les bonnes et moins bonnes expériences d’amateurs auprès d’animaux en tous genres: chevaux, ânes, vaches, moutons, chèvres… «Nous étions convaincus depuis bien longtemps que notre avenir était dans l’élevage, mais il restait à apporter quelques précisions à notre projet, dont une réponse à cette question essentielle: Qu’allons-nous élever?» C’est au hasard sur internet, qu’elle découvre l’alpaga, ce camélidé d’origine d’Amérique du Sud. C’est le coup de foudre. «Nous n’avons pu nous empêcher de récolter un maximum d’infos sur cet univers passionnant des petits camélidés ». Les premiers animaux sont arrivés à la ferme de Ciergnon en 2011. «Grâce à de nombreuses heures de discussions avec d’autres éleveurs passionnés et à notre vie centrée sur les alpagas depuis plusieurs années, nous pouvons maintenant élever nos animaux de manière optimale et partager, à notre tour, notre expérience.» Depuis 2014, ils ont ouvert leur propre filature, le moyen indispensable de valoriser la précieuse laine produite par ces cousins des chameaux. «La fibre est absolument fabuleuse car elle réunit toutes les qualités des fibres les plus luxueuses: la douceur du cachemire, la brillance de la soie, une résistance et un pouvoir isolant incomparables ».

www.alpagasdumaquis.net