FORMATION

Un atelier mobile de formation aux métiers de la viande pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

En 2015, 703 postes des métiers de la viande sont restés vacants en Wallonie. Épicuris propose une solution: un atelier mobile de formation pour contrer cette pénurie de main-d’œuvre.

En Wallonie, le secteur de la viande peine à trouver des bouchers pour travailler dans les abattoirs et ateliers de découpe. L’année dernière, sur 1 503 offres d’emploi proposées par le Forem, seules 800 personnes ont été engagées.

Pour combler ce déficit de main-d’œuvre qualifiée, la Wallonie, en partenariat avec Épicuris, le centre de formation des métiers de bouche, vient d’investir dans un atelier de découpe mobile. Les formateurs pourront directement former 10 stagiaires dans le giron des abattoirs. Les stagiaires seront ainsi directement écolés sur le lieu de leur future activité pendant 3 mois.

L’investissement a été supporté par le plan Marshall 2.vert à hauteur de 4 millions d’euros; l’investissement dans l’atelier mobile étant de 620 000 euros.

Découvrez notre reportage vidéo ci-dessus.

Prolongez l’info dans L’Avenir de ce samedi 28 mai 2016.

Un atelier mobile de formation aux métiers de la viande pour contrer la pénurie de main-d’œuvre
L’unité mobile de formation à la découpe de la viande. ÉdA – Jacques Duchateau

Un atelier mobile de formation aux métiers de la viande pour contrer la pénurie de main-d’œuvre
L’unité mobile de formation à la découpe de la viande. ÉdA – Jacques Duchateau