Quand on réunit l’auteur de «37°2 le matin» et le réalisateur de «Basic Instinct», une délicieuse odeur de soufre se dégage du projet. Le résultat? Un dynamitage jouissif de la bourgeoisie.