Gabriel de Koh-Lanta : « Tellement faim que j’ai pensé à demander qu’on m’élimine »

Gabriel de Koh-Lanta : « Tellement faim que j’ai pensé à demander qu’on m’élimine »

-

À deux semaines du final tant attendu, c’est un Gabriel de plus en plus affamé que les téléspectateurs ont pu voir à l’œuvre. Et si le fait d’être moins fort faisait les gagnants?

Une fois n’est pas coutume, comme il était aux Apéros Namurois vendredi, c’est samedi que Gabriel a découvertl’émission hebdomadaire de Koh Lanta chez lui. «Mais c’est vrai que d’habitude, je vais chez des amis, j’explique quelques anecdotes. En réalité, outre ce, il y a très peu de choses qu’on ne peut pas dire. »

«Les jambes ont flanché »

Lors de la première épreuve de la soirée, Gabriel, en mauvaise posture, a très vite abandonné. «C’était assez dur, mes jambes ont flanché et je suis tombé le premier après dix minutes. J’étais très déçu parce que je voulais avoir la pizza. Mais forcément, ça me sert. Mes concurrents voient qu’en jeu de patience et d’équilibre, je suis nulle part. »

Gabriel a, par contre, moins bien digéré le fait qu’une nouvelle fois Nicolas ne lui renvoie pas l’ascenseur. « J’ai été désagréablement surpris qu’il choisisse Alain. Je me suis dit que: soit il estimait ne pas avoir à me renvoyer l’ascenseur, soit il voulait m’affaiblir et ne pas me donner à manger. Hé bien s’il jouait son jeu, j’allais jouer le mien, lui couper l’herbe sous le pied. »

Tout en restant tiraillé par la faim. «Vous ne vous imaginez pas ce qu’on ferait pour manger. Parfois, je me suis même dit que j’allais demander aux autres de m’éliminer. J’avais trop faim tant pis. Puis deux minutes plus tard, on se ressaisit, on revient vite sur terre. »

Biographie de la faim

D’ailleurs, un autre fait a marqué l’émission de vendredi: Cécilia renversant le riz. «Je ne l’ai pas su avant le conseil. J’étais ébahi, je n’ai rien entendu. Sur le coup, je ne sais pas comment j’aurais réagi, mais il ne faut pas en vouloir à quelqu’un qui a renversé du riz. Peut-être avait-on mal refermé la boîte, puis on est tous fatigués, on fait moins attention. Mais le moindre grain de riz est important. Par jour, on ne mange qu’une cuiller de riz, ça devient grave. »

L’occasion aussi pour Gabriel de remettre à l’heure les pendules des téléspectateurs qui pensent l’émission truquée. « Je vois beaucoup de personnes dans la rue qui relativisent et croient qu’on nous donne un morceau de sucre avant chaque épreuve. Les gens sont tellement habitués à des Secret Story où tout est arrangé qu’ils croient qu’on nous donne à boire, à manger et qu’on dort dans des hôtels. Allez voir sur place, vous verrez qu’on ne vous ment pas! C’est une aventure dingue. C’est blessant quand les gens minimisent. »

Anecdote à l’appui: « Pour vous dire, les caméramen qui nous filment n’ont pas le droit de manger, boire, fumer et nous parler. Tout est arrangé pour que, lorsqu’ils cuisinent, on ne sente pas les odeurs. Mais parfois, les Thaïlandais qui surveillent l’île passent en bateau avec une bouteille de coca. La journaliste sur place est arrivée plusieurs fois catastrophée et s’excusant! C’est dire si on ne nous donne rien à manger. »

Nicolas était trop fort

Lors de l’épreuve de l’immunité, Gabriel se dit surpris par l’attitude de Nicolas, hyper-heureux qu’Alain remporte enfin sa première épreuve. Moins surprenant par contre, l’élimination de Nicolas: «Celui qui pense gagner Koh-Lanta parce qu’il est le plus fort, il n’a rien compris! Comparé à des Karima ou des Nicolas, je ne suis pas un grand fan de Koh Lanta, j’ai dû regarder deux saisons, et encore, incomplète. Mais j’ai compris que ce qui comptait était de ne pas être trop fort. Je finis troisième ou deuxième à la plupart des épreuves, mais parfois, il faut se demander si je ne le fais pas exprès! »

«À être trop fort, on se fait éliminer! D’ailleurs, lors du conseil, Cécilia dessert involontairement Nicolas en disant qu’il est trop fort. Bien sûr qu’il est trop fort, il mange tout le temps! Pour le coup, Cécilia a tendu à tous les adversaires le bâton pour faire chuter Nicolas. Je pense qu’Alain a retourné sa veste à ce moment-là! »

 

«Que feriez-vous avec 100 000€ ?»

Sur sa page Facebook, c’est la question qu’a posée Gabriel à ceux qui le suivent. Non pour signifier qu’il les avait gagnés mais pour remettre les choses en place et répondre à ses détracteurs. « Beaucoup de gens ont dit que je faisais honte à la Belgique, que j’étais antijeu. Moi, depuis le début, je le répète à qui veut l’entendre que je fais Koh Lanta comme un jeu. On peut faire la comparaison avec le Monopoly. Certains joueurs veulent faire le plus grand nombre de tours possibles. Moi, mon but, c’est d’acheter la Rue Neuve, d’y mettre un hôtel et de faire payer ceux qui ont dans l’optique de faire le plus grand nombre de tours! À un moment, ils feront banqueroute! »

Question argent, ces 100 000€ font bien sûr des envieux. « En posant la question des 100 000€, je remets les gens dans l’optique du jeu. Tout le monde a des projets avec une somme pareille: une maison, rembourser les dettes d’un proche… Je voulais donc montrer à tous ceux qui me dénigrent ce que les gens feraient avec une telle somme. »

Et Gabriel a déjà en tête sa prochaine question: «Oui, ce sera: Que feriez-vous pour gagner ces 100 000€? C’est si facile d’être derrière un pc ou une télé avec les doigts de pieds en éventail et de te juger. C’est aberrant de se faire traiter «de gros fils de p*** qui aurait dû crever dans les attentats». Je me suis désabonné de tous les médias et des fils Twitter abordant Koh Lanta. Heureusement, ces gens méchants ne constituent qu’une infime partie des gens qui me soutiennent. »

En tout cas, Gabriel annonce que la prochaine émission sera à ne pas rater. «Si vous ne devez en regarder qu’une cette saison, ce sera celle-là! »