MONDE

Susannah Mushatt Jones, la doyenne de l’humanité, est décédée à 116 ans

Susannah Mushatt Jones, la doyenne de l’humanité, est décédée à 116 ans

Née en 1899 près de Montgomery dans l’Alabama au sein d’une fratrie de 11 enfants, Susannah Mushatt Jones est décédée dans un complexe de logements sociaux pour les personnes âgées, où elle a vécu ces trois dernières décennies. Caputre d’écran

L’Américaine Susannah Mushatt Jones, est décédée ce jeudi dans la nuit à New York à l’âge de 116 ans. C’est l’Italienne Emma Morano-Martinuzzi, âgée de 116 ans également, qui lui succède au titre de doyenne de l’humanité.

La doyenne de l’humanité, l’Américaine Susannah Mushatt Jones, est décédée jeudi dans la nuit à New York à l’âge de 116 ans, rapportent plusieurs médias sur base d’une information du Gerontology Research Group. Elle aurait eu 117 ans le 6 juillet prochain.

Née en 1899 près de Montgomery dans l’Alabama au sein d’une fratrie de 11 enfants, Susannah Mushatt Jones est décédée dans un complexe de logements sociaux pour les personnes âgées, où elle a vécu ces trois dernières décennies. Fille de fermiers et petite-fille d’esclaves, elle était malade depuis dix jours. Sans enfant, Susannah a été gardienne d’enfants durant une grande partie de sa vie.

C’est l’Italienne Emma Morano-Martinuzzi, âgée de 116 ans également, qui lui succède au titre de doyenne de l’humanité. Celle-ci serait la dernière personne née au 19e siècle encore en vie.

Le record de longévité pouvant être prouvé officiellement est toujours détenu par la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à 122 ans et 164 jours.