article abonné offert

Les syndicats sacralisent le rapport de force

Les syndicats sacralisent le rapport de force

Les grèves ont déplu à l’opinion publique mais les travailleurs sont attachés aux syndicats. ÉdA – Florent Marot

La disgrâce syndicale dans l’opinion publique ne se vérifie pas dans l’entreprise.Deux études en attestent. Les syndicats s’en réjouissent, rappelant qu’un dialogue et même un rapport de force sont indispensables entre patrons et travailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 63 des 1255 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos