article abonné offert

élections sociales

Les patrons fustigent les «intouchables»

Les patrons  fustigent les «intouchables»

Pour les patrons, communiquer directement avec les travailleurs est la meilleure des solutions. kasto – Fotolia

Attendu mais nettement plus vigoureux aujourd’hui, le discours de la FEB questionne largement les élections sociales. Avec, en ligne de mire, une organisation jugée trop coûteuse, un nombre excessif de travailleurs protégés et des protections trop élevées.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 66 des 1213 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos