Geer : trop de chevreuils percutés par des voitures

Geer : trop de chevreuils percutés par des voitures

Un des chevreuils renversé allait bientôt mettre bas. Doc

Deux chevreuils ont encore été retrouvés morts en bordure de la N615. Un chasseur attire l’attention des automobilistes sur les risques que ce la représente tant pour les animaux que pour les conducteurs.

Les cadavres de deux chevreuils ont été retrouvés ce matin en bordure de la N615, la nationale entre Geer et Berloz qui mène vers la E40. «J’ai constaté ça vers 8h, indique Yves Paquay, un chasseur de la région. Il y avait une femelle qui allait bientôt mettre bas. Et 100 m plus loin un brocard.»

D’après le chasseur, il s’agirait de deux accidents différents. «Selon la tiédeur des cadavres, leur mort remonterait à l’aube…»

Étonnant ce genre d’accident alors qu’on se situe dans la plaine hesbignonne où il y a peu de forêt? Pas du tout selon Yves Paquay qui rappelle que le chevreuil est un animal de plaine qui vit en bordure des forêts. «Ce genre d’accident est d’ailleurs de plus en plus fréquent dans la région. J’incite les automobilistes à la vigilance car une collision avec un chevreuil peut avoir de graves conséquences.»

Le chasseur souhaite aussi que des panneaux indiquant la présence de gibier à cet endroit soient installés par les autorités.