FOOTBALL DIVIS I PROV

PHOTOS | Libramont - Meix-dt-Virton 4-0

Des Méchois tout à fait à côté de leurs pompes face à des Libramontois en pleine confiance

<P>LIBRAMONT : Nique 6, Schoore 7, Keller 7, Clausse 6, G. Poncelet 6, S. Poncelet 7, Gravé 6 (62', Toussaint 6), Detaille 7, Colback 8, Masson 6, N’Kokolo 6.</P>

MEIX/VIRTON : Brolet 6, Goosse 5, Maillen 6, A. Bitaine 5, K. Bitaine (24', J. Georges 5), N. Georges 6, Godfrin 5, C. Breda 7, Herman 6, A. Breda 5, Gillard 6 (58', Jaquemart 6).

Arbitres S. Brasseur et D. Bressard 7. Blessé à la cuisse, S. Brasseur cède le sifflet à D. Bressard après la pause. Présent au terrain M. Garcia assure la ligne avec B. Lannoy pour la seconde période. Une bonne prestation du quatuor arbitral avec deux hommes de champs qui n’hésitent pas à revenir à la faute.

Buts : Colback (5', 1-0), Detaille (25', 2-0), Colback (41', 3-0), Detaille (52', 4-0).

Carte jaune: J. Georges.

Assistance: 65.

Note du match : 7.

5', Colback récupère un ballon dans le petit rectangle sur service de N’Kokolo. Le cuir rebondit sur un défenseur méchois, Colback est à la bonne place pour placer hors de portée de Brolet (1-0).

25', Detaille ajuste un coup de casque déterminé, pas de réaction de la part d’une défense mal positionnée (2-0).

41', beau mouvement amorcé par Masson en direction du jeune Colback (19 ans) qui évite un défenseur et place calmement au fond des filets (3-0).

52', Detaille adresse un ballon calibré vers Clausse qui met deux défenseurs dans le vent et ajuste en plein cadre (4-0).

pour assurer un maintien pourtant déjà presque dans la poche avant la rencontre et on comprend mieux un score pas forcé du tout. Un match plié en première période durant laquelle Meix ne se crée qu’une demi-occasion alors que Libramont s’en crée une demi-douzaine avec trois buts à la clé. Même si en seconde période, les visiteurs ont tenté de mettre la tête hors de l’eau sans pour autant inquiéter le bloc visité. La jeune phalange libramontoise a démontré qu’elle pouvait rivaliser face à des adversaires plus avertis. Bien encadrés par des joueurs un peu mieux expérimentés tels que Gilles et Simon Poncelet ou Laurent Detaille et Yoann Clausse, les jeunes pousses telles que Colback, Toussaint ou Debehogne ont fait un bon pas pour la saison prochaine. « Si je suis resté sur le banc, c’est justement pour donner la chance à ces jeunes. Je pense qu’ils m’ont bien rendu la confiance que je place en eux, surtout en vue de la saison prochaine» , reconnaît humblement le coach visité Claudy Marcolongo.

Comment expliquer le piètre spectacle affiché par les Méchois? «Ce sont les mêmes joueurs que la semaine passée, mais alors quelle différence. Ils sont complètement à côté surtout durant la première période. Le petit brin de réaction à la reprise, on doit l’avoir en début de rencontre. Il faudra se faire violence si nous voulons atteindre nos objectifs, notamment pour la demi-finale de la Coupe», avoue sans détours Lionel Zanini.