SOUMAGNE - Tribunal

Il se masturbait devant l’athénée de Soumagne

Le parquet a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 12 mois de prison contre un habitant de Soumagne âgé de 25 ans poursuivi pour avoir commis plusieurs faits d’attentats à la pudeur et d’exhibitionnisme.

En état d’ivresse, le jeune homme avait importuné plusieurs passantes.

En mars et avril 2015, le prévenu s’était retrouvé à plusieurs reprises en état d’ivresse alors qu’il revenait de festivités. À ces occasions, il avait commis des faits d’attentat à la pudeur et d’exhibitionnisme. Une première scène s’était déroulée à Beyne-Heusay lors de laquelle il s’était précipité sur une jeune fille âgée de 15 ans pour lui sentir les seins et les fesses.

Lors d’une autre scène, il avait été surpris en pleine séance de masturbation alors qu’il tentait de se soulager sur une dame qui attendait un bus. L’homme avait aussi été identifié comme celui qui se masturbait devant les fenêtres de l’athénée de Soumagne. Son comportement avait été assimilé à celui d’un prédateur sexuel.

Le prévenu a reconnu les faits et a prétendu avoir pris conscience trop tard de la gravité des faits commis. Le parquet a réclamé une peine de 12 mois de prison mais la défense a sollicité la suspension du prononcé ou une peine de travail.

Le jugement interviendra le 20 mai.