article abonné offert

TUBIZE

Karim Sediri, 43 ans, touché par la maladie de Charcot

Dans 10% des cas, la maladie de Charcot est héréditaire. Et «dans 90% des cas, on ne sait pas pourquoi elle apparaît. Je fais partie de ces 90%», raconte Karim Sediri, qui vit actuellement à Braine-le-Comte après avoir longtemps habité Tubize.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 56 des 264 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos