article abonné offert

OTTIGNIES - Tribunal correctionnel

Avec un pied de parasol…

Un pied de parasol peut être une arme. Une voiture aussi. Voilà pourquoi Abdelhamid Z., un Ottintois de 45 ans, s’est retrouvé le 23 mars dernier en justice pour avoir utilisé ces deux «objets» envers des tiers le 13 juillet 2015 dans la commune.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 31 des 170 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos