HUY

La piscine a attiré Dany Boon… grâce à ses fenêtres

La piscine a attiré Dany Boon… grâce à ses fenêtres

La piscine a fait de l’œil à Dany Boon. Heymans

Une séance de dédicaces annoncée, puis annulée, puis finalement organisée… L’acteur et réalisateur Dany Boon a vécu Huy pleinement.

Mercredi étonnant, passionnant même, que Huy a vécu. Avec la Flèche wallonne mais aussi la venue de l’équipe de production du «Raid», le dernier film de Dany Boon qui s’est offert un jour de tournage à la piscine communale hutoise (voir L’Avenir d’hier). Avec un petit couac mais qui a bien vite été oublié par la centaine de fans qui attendait avec impatience Dany Boon pour une séance de dédicaces promise. Car elle l’avait bien été. «Oui, bien sûr, dès l’instant où un accord a été scellé pour faire le tournage à la piscine», confirme Vivienne Wandji, directrice de l’ASBL Sports et loisirs. Un échange de mails le prouve d’ailleurs. Mais fallait-il annoncer, via communiqués envoyés aux journaux, la séance de dédicaces? Pas sûr car un tournage peut prendre du retard…

Alors? Le tournage a pris du retard. «Dany Boon était d’ailleurs stressé par rapport à ça. Il devait encore aller à Bruxelles pour voir un décor. Son assistant lui a parlé de la séance de dédicaces à un moment de rush. Il était sous tension» Lorsqu’il avait un peu de temps libre, Dany Boon prenait le temps de signer pour ses fans. «Il prévoyait d’aller les saluer.» La dernière scène s’est terminée à 19h. «Il était pris par le temps… Ce sont les aléas du tournage, ce n’est que ça.» Dany Boon a néanmoins pris le temps de signer des autographes une fois la dernière scène dans la boîte.

Vivienne Wandji a suivi toute la journée sur le plateau, en tant que spectatrice. «J’avais demandé si je pouvais, glisse-t-elle. Je suis fan de cinéma. Je ne me rendais pas compte de la charge de travail que c’est. Ce sont des passionnés.» Dany Boon, un homme très méticuleux, perfectionniste. Et accessible aussi. «Tout comme on le voit à la télévision. Il est très simple.»

La directrice de la piscine a apprécié cette expérience de quelques heures. «Ce n’est pas tous les jours que cela arrive. On a été honorés d’accueillir des artistes de renom. Si notre piscine a un certain âge, elle est attractive.» Ce qui a plu à la production? Les grandes vitres de la piscine communale. «Cela lui permettait d’avoir de la lumière du jour pour tourner…»

 

Nos dernières videos