article abonné offert

La sexualité, encore taboue

Qu’elles souffrent de déficience physique ou mentale, les personnes handicapées ont une approche personnelle de la sexualité, comme tout le monde.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 48 des 231 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos