SERAING

Seraing : les salaires du mois de mars ne seront pas payés à temps

Seraing : les salaires du mois de mars ne seront pas payés à temps

Depuis le 7 avril, la tension est montée de plusieurs crans au sein du personnel de l’aciérie électrique de Seraing. BELGA

Dans la nuit de lundi à mardi, les travailleurs se sont servis d’un chariot élévateur pour éventrer les bâtiments administratifs avant de mettre le feu à la machine.

La direction de Elephant Green (ex-REM), repreneur de l’aciérie électrique (ex-ESB) de Seraing, s’était engagée lundi, après avoir obtenu une rallonge d’un organisme bancaire, à payer les salaires du mois de mars pour ce 14 avril mais l’opération n’a pu être effectuée ce mercredi faute de l’aval de la direction totalement injoignable, a-t-on appris à bonne source.

Depuis le 7 avril, la tension est montée de plusieurs crans au sein du personnel de l’aciérie électrique de Seraing, qui attend des signes avant-coureurs d’une reprise des activités pourtant annoncée pour le 23 mai par la direction.

Or, fin de semaine dernière, cette même direction a annoncé qu’elle n’avait plus de liquidités pour payer les salaires estimés, de source syndicale, à 140.000 euros, le personnel ouvrier étant en chômage économique depuis 15 mois, ne prestant qu’une semaine sur quatre.

Un plan ambitieux sur le papier

Les travailleurs ont exprimé leur courroux de diverses manières. En séquestrant tout d’abord les responsables de Elephant Green avant de s’en prendre physiquement à eux en apprenant qu’une rallonge avait été octroyée pour le seul mois de mars.

Dans la nuit de lundi à mardi, ils se sont servis d’un chariot élévateur pour éventrer les bâtiments administratifs avant de mettre le feu à la machine.

En 15 mois, Green Elephant n’est pas parvenu à donner les garanties nécessaires à la Sogepa et à la Sowalfin pour obtenir une ligne de crédit de plus de 100 millions d’euros afin de concrétiser un plan de relance ambitieux sur papier.

Des négociations devaient être menées ce mercredi par la direction afin d’obtenir un crédit-pont pour avril et mai. Pendant ce temps, les discussions s’intensifient entre la Région wallonne, la Sogepa et les organisations syndicales.


Nos dernières videos