BELGIQUE

Plus d’un élève du secondaire sur quatre a déjà été insulté sur internet

Plus d’un élève du secondaire sur quatre a déjà été insulté sur internet

- IMAGEGLOBE

Quelque 27% des élèves du secondaire ont déjà été insultés sur internet, et un quart d’entre eux (25%) ont affirmé avoir déjà proféré des insultes sur les réseaux sociaux.

C’est ce que révèle un sondage Ipsos mené en 2015 pour le compte du médiateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette étude a été présentée mercredi par Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit lors d’une conférence de presse de lancement d’une campagne contre le cyber-harcèlement baptisée «Le téléphone de Louise».

Le 3 septembre 2014, Louise, 16 ans, victime de harcèlement sur internet, décidait de mettre fin à ses jours. En présence du père de Louise, la police fédérale et l’opérateur Voo ont dévoilé une campagne baptisée «Le téléphone de Louise» afin de lutter contre le cyber-harcèlement.

Sur le site internet letelephonedelouise.com, un petit film explique le vécu de la jeune fille, dont le harcèlement a duré plus de deux mois, à une moyenne de plus de 100 messages insultants reçus par jour. Les internautes sont invités ensuite à s’engager à ne pas harceler sur internet et à signaler les faits dont ils ont connaissance. La campagne sera diffusée en télévision et sur les réseaux sociaux.

11% des élèves «piégés par un imposteur»

Selon un sondage Ipsos mené en 2015 auprès de 2.500 élèves du secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, 27% ont affirmé avoir déjà été harcelés sur la toile. Ils sont 14% à signaler avoir vu des photos d’eux qu’ils ne souhaitaient pas voir en ligne et 11% à affirmer avoir été piégés par un imposteur.

A l’inverse, un quart des élèves interrogés (25%) ont avoué avoir eux-mêmes été auteurs d’insultes. Ils sont 11% à affirmer s’être fait passer pour quelqu’un d’autre et 8% disent avoir déjà piraté un autre compte.

Selon cette étude, les jeunes de 13 à 19 ans passent en moyenne 13h30 par semaine sur internet. L’usage du smartphone est la norme. Plus de trois jeunes sur quatre (78%) en possèdent un et 78% du temps de surf est effectué avec un mobile. Près d’un jeune sur deux (48%) n’éteint jamais son smartphone. Une moyenne de 118 messages sont échangés par jour.

Facebook est le principal réseau social utilisé (78% des 13-19 ans disposent d’un compte), suivi par Twitter (25%) et Instagram (14%). Les applications Snapchat et ask.fm connaissent une popularité croissante.

Nos dernières videos