ZONE DE POLICE NIVELLES-GENAPPE

Le nombre de délits continue de baisser

Le nombre de délits continue de baisser

Jusqu’à nouvel ordre, les policiers de la zone doivent se déplacer en binôme, être armés plus lourdement et équipés du gilet pare-balles en permanence. EdA

Le bilan des activités de la zone de police Nivelles-Genappe pour l’année 2015 a été communiqué ce mardi. Nouvelle baisse du nombre des délits.

Le chef de corps de la zone de police Nivelles-Genappe Pascal Neyman, commissaire divisionnaire, et les bourgmestres Gérard Couronné (Genappe) et Pierre Huart (Nivelles) ont dressé mardi le bilan des activités de la zone pour l’année 2015. Ce rapport était également présenté en soirée aux membres du conseil de police lors de leur réunion mensuelle.

Le nombre de délits continue de baisser
Zone de police Nivelles-Genappe. Pascal Neyman. EdA
La zone de police Nivelles-Genappe compte actuellement 79 hommes et 38 femmes, dont un commissaire divisionnaire et six commissaires. La moyenne d’âge est de 40 ans.

Au final, le budget est à l’équilibre à 10,229 millions à l’ordinaire et 193 000€ à l’extraordinaire. Le budget 2016 sera dans la même ligne.

«Notre rapport d’activité 2015 est bien sûr dressé dans un contexte particulier, note le chef de corps. Nous ne pouvons que commencer par rendre hommage aux victimes des attentats du 22 mars à Bruxelles et à leurs familles. Si nos policiers vont poursuivre leurs missions de sécurisation, de prévention, d’enquête et d’aide à la population, ils vont aussi redoubler d’efforts pour détecter les agissements suspects et les signes de radicalisation.» Jusqu’à nouvel ordre, les policiers de la zone doivent d’ailleurs se déplacer en binôme, être armés plus lourdement et équipés du gilet pare-balles en permanence.

Chiffres 2015

En ce qui concerne les données 2015, le SLR (Service local de recherche, policiers en civil), désormais composé de trois pools (vols, insécurité urbaine et jeunesse/mœurs) a mené 397 enquêtes.

La zone de police a effectué 252 arrestations administratives, 158 arrestations judiciaires, surveillé 238 habitations inoccupées durant des congés des occupants, effectué 10 633 interventions de tous types et traité 17 552 procès-verbaux. Le nombre d’heures prestées par le personnel est d’environ 228 800 heures et la présence des policiers sur le terrain reste stable (32% du total). Le taux d’absentéisme est en hausse de 3% alors que les accidents de travail restent stables. La direction des ressources humaines va d’ailleurs tenter en 2016 de trouver des solutions pour diminuer ce taux d’absentéisme.

Bonne nouvelle: une nouvelle diminution du nombre de délits est constatée en 2015 par rapport à 2014 (-8%, 3 631 faits en 2015 alors qu’on en était encore à 4 066 faits en 2012). Meurtres et assassinats passent en revanche de 0 en 2014 à 4 en 2015 (4 en 2012, 3 en 2013).

Durant l’année écoulée, 179 vols dans habitation ont par ailleurs été perpétrés à Nivelles et 107 à Genappe.

Les vols à main armée restent stables en 2015 par rapport à 2014 (11 faits, soit moins d’un braquage par mois).

«Retenons que, dans l’ensemble, le nombre de délits commis dans la zone a tendance à diminuer depuis plusieurs années, signe que notre travail est payant», glisse Pascal Neyman.

En matière de stupéfiants, les faits de détention restent stables (210 contre 212) mais les constats d’usage passent de 1 en 2014 à 10 en 2015.

Les faits de vandalisme ont chuté de 14,5% mais l’ivresse publique a quant à elle grimpé de 8%.


Nos dernières videos