article abonné offert

656 personnes et 10 224 nuits

Le cœur même du plan hivernal, appelé aussi parfois plan grand froid, et sa priorité première, comme le rappelle Sophie Crapez: «C’est d’assurer la sécurité nocturne de ceux qui n’ont pas de toit tout en profitant de ces instants d’accueil pour faire avancer le travail de jour et les projets de relogement à longue durée».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 48 des 242 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos