article abonné offert

Les épicéas perturbent le biotope

La profusion de jonquilles dans ce coin de la vallée de la Holzwarche, entre contreforts boisés et prairies verdoyantes fait suite à l’abattage de ces épicéas invasifs, introduits de manière intensive dans le milieu fagnard par la Prusse, vers 1840, dans le but de favoriser l’activité des scieries de la région.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 17 des 90 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos