ORROIR

Un obus de la première guerre sous la place d’Orroir

Un obus de la première guerre sous la place d’Orroir

Une photo de l’obus découvert par les démineurs, de taille respectable mais assez inoffensif finalement. ÉdA – 301009004124

Un grutier de la firme Hubaut (Havinnes) a découvert mardi matin un obus datant de la première guerre sous la place d’Orroir.

En actionnant sa pelleteuse, le grutier a été surpris par un objet apparu au bout de son grappin: c’était un obus. Les services de police du Val de l’Escaut (Mont-de-l’Enclus, Celles et Pecq) sont arrivés en nombre pour établir un périmètre de sécurité de 300 mètres autour de l’engin et alerter les services de déminage. En présence du bourgmestre et de l’échevin, présents sur place, ils étaient prêts à faire évacuer les habitations de la place d’Orroir en cas de besoin.

La tension s’est calmée à l’arrivée du service de déminage d’Ypres. L’adjudant-major Verfaillie, à la direction des opérations, s’est vite montré rassurant: «Nous avons vu rapidement que l’obus n’avait pas de fusée de mise à feu; sur ce type d’obus, la fusée est vissée à la tête de l’obus. Le danger n’était donc pas immédiat. Nous allons emmener l’engin à Ypres et le faire exploser; cet obus pèse environ 150 kilos, fait 25cm de diamètre sur environ 1 mètre de long.» Vers 14 h, les services de déminage chargeaient l’obus dans leur véhicule.

Ce n’est pas la première fois que des travaux à Orroir permettent des découvertes. En 2006, les ouvriers avaient découvert une partie d’un souterrain qui, d’après les membres du cercle d’histoire, devait relier le Triponchaux à une ferme de la rue des Fusillés.

«Cette fois, c’est la profondeur de la tranchée qui a permis cette découverte», nous a dit le conducteur de travaux Ghislain Leroy de la firme Hubaut.

Plus de peur que de mal au final.