TENNIS

Décès de Julien Hoferlin : fidèle à ses racines aqualiennes, malgré sa popularité

Décès de Julien Hoferlin : fidèle à ses racines aqualiennes, malgré sa popularité

Julien Hoferlin, ici en 2008 lors d’une session d’entraînement avec Olivier Rochus, avant le coup d’envoi de Wimbledon. BELGA

De la Grande-Bretagne à Aywaille, Julien Hoferlin a laissé une véritable trace. Ses racines aqualiennes, il ne les a jamais oubliées. Au contraire.

+ À LIRE AUSSI | Benjamin Deceuninck ému aux larmes en évoquant la disparition de son ami Julien Hoferlin

+LES RÉACTIONS | Darcis perd bien plus qu’un ami… Mauresmo « effondrée », Dewulf « dévasté »

Du témoignage particulièrement poignant du journaliste sportif de la RTBF Benjamin Deceuninck au nombre incalculable de réactions et d’hommages qui se multiplient sur les réseaux sociaux depuis ce matin, on peut mesurer à quel point Julien Hoferlin comptait.

Dans un sport où la compétition entre les joueurs fait pourtant rage à tel point que certains ne jugent même pas bon de se saluer, on sent que l’ancien capitaine de Coupe Davis était particulièrement apprécié et qu’il laissera un grand vide tant il faisait l’unanimité dans le milieu, y compris chez les adversaires.

Au RTC Aywaille, Bruno Haufroid, qui assurait la présidence du club aqualien jusqu’à l’année passée, gardera de Julien Hoferlin, qu’il connaissait depuis toujours, le souvenir d’un «très bon vivant», resté «fidèle à ses copains et ses amis» malgré sa popularité.

«Il a toujours fait partie de notre équipe,» confie Bruno Haufroid. «Même lorsqu’il est parti travailler en Angleterre, il passait au club dès que possible, pour l’esprit de camaraderie. Il était copain avec énormément de monde.»

Avec ses potes et les potes de ses potes, pour paraphraser Benjamin Deceuninck, pas étonnant qu’il ait réussi à rassembler autant de supporters derrière l’équipe de Coupe Davis. Notre confrère a d’ailleurs évoqué un souvenir particulièrement mémorable sur cet engouement populaire créé par Julien Hoferlin.

Populaire tel Hoferlin.

Nos dernières videos