TAXE AU KM

Blocages routiers: qu’en est-il dans la grande distribution ?

Blocages routiers: qu’en est-il dans la grande distribution  ?

Les centres de distribution de Colruyt sont bloqués. EdA - Florent Marot

Les blocages effectués par les transporteurs en représaille à la taxe kilométrique a des conséquences sur les stocks d’essence mais qu’en est-il dans les grandes distributions?

+ LIRE AUSSI| Blocages routiers: voici, province par province, les pompes touchées par la pénurie

Les supermarchés du pays ont réagi rapidement aux barrages des transporteurs routiers et ont mis en place des alternatives afin de limiter les répercussions pour leurs clients. Les magasins de ces différentes enseignes de distribution sont globalement approvisionnés.

Colruyt

Chez Colruyt, la situation est similaire à celle d’hier/mardi. Les centres de distribution d’Ollignies (Ath/Lessines) et de Ghislenghien restent bloqués. Il s’agit de dépôts qui stockent entre autres les eaux et les bières.

«Nous sommes en contact avec le bourgmestre pour débloquer la situation», a indiqué à l’agence Belga Hanne Pope, porte-parole chez Colruyt. Elle ajoute que les clients ne devraient pas souffrir des difficultés d’approvisionnement car le stock est suffisamment important pour approvisionner normalement les divers magasins. «Mais il ne faut pas que ça perdure.»

Lidl

Au Lidl, 59 magasins sur 60 ont pu être approvisionnés. «Seul le magasin d’Erquelinnes est toujours impacté. Ceux de Couvin et de Gerpinnes ont finalement été approvisionnés mercredi en début d’après-midi. Le centre de distribution à Courcelles, qui était bloqué mardi, ne l’est plus ce mercredi» a fait savoir le porte-parole de Lidl, Julien Wathieu.

Carrefour

En ce qui concerne la chaîne Carrefour, la route qui mène au dépôt de Nivelles n’est toujours pas accessible mercredi. Cette dernière est bloquée depuis plusieurs jours. Le dépôt de Nivelles contient surtout des produits frais et des produits secs.

«Ces produits bloqués en dépôt ne pourront être consommés et risquent de devoir être jetés», déplore Baptiste Van Outryve de chez Carrefour Belgium. «Pour le moment, rien n’est fait par les autorités pour trouver une solution alors que le blocage a lieu sur une route publique.» Néanmoins, les quelque 350 magasins dans le sud du pays ont globalement été approvisionnés par d’autres canaux. Cela dit, l’enseigne Carrefour ne peut pas garantir à ses clients que tous les produits soient présents en rayon.

Delhaize

Chez Delhaize, l’impact est assez limité même s’il ne faut pas sous-estimer le défi logistique important qui résulte de ces blocages. «La situation est suivie d’heure en heure par les services logistiques. Certains camions n’ont pas pu arriver donc il peut y avoir des produits manquants dans certains magasins mais le personnel fait tout son possible pour que les rayons soient approvisionnés au maximum», a souligné Florence Maniquet, sa porte-parole.

L’entreprise Bidvest, qui était victime de barrages filtrants depuis plusieurs jours et qui souffrait par rapport à ces obligations de livraison, a réussi à négocier la levée des barrages filtrants autour de son site de Thuin. Elle compte parmi ses clients de nombreux hôpitaux, maisons de repos, crèches ainsi que diverses entreprises actives sur le marché des services alimentaires en Belgique et au Luxembourg.


Nos dernières videos