Attentats à Bruxelles : des proches de victimes néerlandaises veulent poursuivre Brussels Airport

Attentats à Bruxelles : des proches de victimes néerlandaises veulent poursuivre Brussels Airport

Ces proches estiment que les voyageurs étaient insuffisamment protégés et se réfèrent aux revendications non suivies de la police aéronautique en matière de sécurité. Archives AFP

Des proches de victimes néerlandaises de l’attentat-suicide perpétré à Brussels Airport veulent renvoyer l’aéroport devant un tribunal.

Ils estiment que les voyageurs étaient insuffisamment protégés et se réfèrent aux revendications non suivies de la police aéronautique en matière de sécurité.

Deux familles de victimes néerlandaises ont pris des contacts en vue d’une action juridique. Ils estiment que les voyageurs étaient insuffisamment protégés et se réfèrent aux revendications non suivies de la police aéronautique en matière de sécurité.

Rasco Weah a expliqué au journal néerlandais NRC que l’aéroport ne lui avait jamais indiqué comment sa sœur Elita (41 ans) était décédée et si elle avait souffert. «Beaucoup de questions restent sans réponse. Nous ne savons rien. Si ce n’est qu’elle est morte. Les Belges ont tué ma sœur! Je vais me battre contre cela», a-t-il dit.

Dans une réaction, Brussels Airport affirme déplorer les décès et réitère ses condoléances aux familles. La société n’a pas connaissance d’une plainte formelle, a précisé un porte-parole, qui souligne que la sécurisation des espaces publics relève de la police fédérale.


Nos dernières videos