SAUTE D'HUMEUR

"Faites le plein, faites des provisions ! C'est la guerre !"

"Faites le plein, faites des provisions ! C'est la guerre !"

La 5e colonne du général Crucke en route vers l'Elysette ! L.P.

Après quatre jours de barrages filtrants et des pompes à essence presqu'à sec, il règne en Wallonie comme une ambiance de début de guerre dont on sent qu'elle pourrait vite tourner à la psychose...

 

Je  sais pas vous mais moi, ce matin, j'ai fait le plein. Le dernier plein peut-être avant...un certain temps !

On était nombreux à la station-service. Les gens avaient le front soucieux. On les sentait préoccupés : bientôt le niveau 4 de la pénurie !

Comme les citernes étaient presque vides, on s'est partagé à l'amiable ce qui restait, 15 litres chacun. La  solidarité s'installe peu à peu. 

Ensuite, je suis passé au supermarché. Là  aussi, ça sentait la veillée d'armes. Les rayons commençaient à  être dégarnis. J'ai rempli mon caddie de paquets de riz, sachets de sucre, boîtes de pâtes. Puis j'ai tout stocké à la maison. Là, je peux tenir deux à trois semaines en autarcie.

On se croirait revenu à la glorieuse époque de la Guerre du Golfe. Vous vous souvenez? En 1990, il y avait eu cette guerre de libération du Koweït lancée par les Etats-Unis (et une coalition internationale) qui avait balayé les troupes d'occupation irakiennes.

Une guerre courte, mais elle avait déclenché une psychose à la pénurie et les gens s'étaient mis à faire frénétiquement des provisions.

Le gouvernement wallon bientôt obligé de fuir?

C'est vrai qu'avec tous ces barrages filtrants, il y a une ambiance un peu comparable. On appellera ça la "guerre de la taxe au kilomètre" (déductible fiscalement, certes, mais les sous, faut les sortir !).

On est tous comme résignés à la subir ! Bizarre, d'ailleurs que personne n'évoque le "droit à l'essence" comme d'autres le "droit au travail" en d'autres circonstances. Enfin une guerre juste?

On reste en permanence branché sur les infos routières. Les semi-remorques sont les chars d'assaut de la révolte : "Mayday Mayday ! La 5e colonne du Général Crucke avance sur la Nationale 4. Les véhicules vont se déployer autour du Parlement wallon au confluent namurois".

Oui, je dit "Crucke" puisqu'il paraît que c'est l'opposition MR qui en Wallonie attise toute cette guérilla. Au MR, depuis la reconstitution de Waterloo 2015, ils sont spécialisés dans les batailles rangées.

En attendant, il faut que le gouvernement wallon quitte en urgence l'Elysette, file à l'aéroport de Temploux et prenne un avion qui le mette en sécurité ailleurs, au Grand-Duché de Luxembourg, en Flandre ou à Panama, là où ils pourront continuer à gouverner la Wallonie sans être pris dans l'étau des camions de la colère.

Et donc où va s'arrêter toute cette histoire ? Qui va céder ? Et sur quoi? La guerre va-t-elle s'étendre à Bruxelles et la Flandre, jusqu'ici épargnée ? Et les cirques qui ont plein de camions comme Bouglione ? Ils vont lâcher les fauves ?

Et si on taxe les camionnettes?

Ceci dit, vous avez remarqué, il y a de plus en plus de camionnettes sur les routes.

Oui, puisqu'il paraît que pour contourner la taxe, les transporteurs remplacent un camion par deux camionnettes.

Chaque fois que j'en croise une, je me dis "tiens, un semi-camion !"

On suppose que si l'Etat décide de taxer les deux camionnettes, elles seront remplacées par quatre Kangoos.

Et si, ensuite, on taxe les quatre Kangoos au prétexte qu'elles font le boulot de deux camionnettes et donc d'un camion, on va se retrouver avec des nationales envahies de pousse-pousse et de livreurs à vélo. Les touristes chinois arrivés à Bierset trouveront ça délicieusement vintage.

On imagine déjà "Les Visiteurs 4 -  la guerre de la taxe", avec Jacquouille et de Montmirail frappant les semi-remorques avec leur épée.

Sortie dans deux ans sur tous les écrans de Wallonie ! Si les camions les laissent passer...

 

 

 

 

 

Nos dernières videos