article abonné offert

C’est encore le flou pour le monde agricole

Il est prévu une exonération pour les tracteurs exclusivement utilisés pour l’agriculture, l’horticulture, l’aquaculture et la sylviculture, qui n’utilisent que de manière limitée la voie publique.