LIÈGE

Non, le monument dédié à un para-commando assassiné au Rwanda n'a pas été vandalisé

Des malfrats ont-ils endommagé une stèle d’hommage dédié au caporal Christophe Renwa, l’un des 10 paras tués au Rwanda le 7 avril 1994 ? C'était la crainte d'un habitant de Chênée mais il n'en est rien!

Stupeur et tremblement lundi matin, lorsqu'un habitant de Chênée découvre que le monument dédié au caporal Christophe Renwa, l’un des dix para-commandos qui ont été assassinés «monstrueusement» le 7 avril 1994 à Kigali (Rwanda), a été déplacé avec des sangles.

Le monument avait été érigé au domicile de ses parents à Chênée en mémoire de sa mort tragique. Ni une ni deux, l'habitant choqué prévient alors le site para-commando.com qui centralise les informations sur les para-commandos de l’armée belge. Tentative de vol ? Vandalisme ? Rien de tout cela. 

" C'est un sacré quiproquo nous confie Sabine Roberty, échevine de l'Etat-Civil de la population et des Cimetières de Seraing.Les ouvriers de la commune étaient sur place pour le transfert lundi matin mais lorsqu'ils l'ont chargée sur le camion il s'est avéré qu'elle était trop lourde. Ils ont alors établi un périmètre de sécurité avec une bande rouge et blanche avant de revenir charger la stèle qui pèse plus de 3.5 tonnes. Et c'est à ce moment-là que l'habitant est passé. " nous confie Sabine Roberty, échevine de l'Etat-Civil de la population et des Cimetières de Seraing.

Et si la stèle a été déplacée, c'était pour une bonne cause. Les parents du jeune militaire n'habitant plus là depuis plusieurs années, elle a été transférée au cimetière de la Cense Rouge de Seraing aux côtés de celle du caporal Louis Plescia sur le terrain d'honneur réservé aux soldats morts au combat." Un lieu magnifique avec 10 arbres qui illustrent les 10 paras morts au combat."

Une cérémonie, à l'occasion du 22 ème anniversaire de la mort des 10 paras, y est d'ailleurs prévue ce samedi 8 avril pour l'inauguration de la rue  Louis Plescia.


Nos dernières videos