Les carnets de Jean Schmitz : Andenelle manque de pommes de terre (13 & 14 avril)

Revivez la guerre 14-18 et la vie des Namurois durant l'occupation allemande à travers les yeux du chanoine Jean Schmitz et de ses carnets débutés le 23 août 1914.

Jean Schmitz raconte

C’est à partir de ce 23 août 1914 tragique, date de l’entrée des Allemands à Namur et à Dinant, que commence le carnet du du chanoine Jean Schmitz, secrétaire particulier de l’évêque de Namur Mgr Heylen.

Ce document inédit, qui relatera jour après jour la vie quotidienne des Namurois durant toute l’occupation, sera désormais notre fil conducteur principal pour cette série de longue haleine.

Quant aux journaux namurois, La Province de Namur disparaît, ses bureaux étant incendiés ; L’Ami de l’Ordre subsistera, mais sous contrôle allemand.

Jeudi 13 et vendredi 14 avril 1916

Vu MM. les Curés de Andenelle et de Barvaux-sur-Ourthe : ils se plaignent du manque complet de pommes de terre. Andenelle partait pour le Luxembourg à la recherche de ces tubercules.

Mgr reçoit l’étrange lettre du Gouverneur Hurt, d’Arlon, à propos de la barbarie de Virton, publiée dans Le Matin d’après un prétendu interview de Mgr, à l’occasion de son voyage à Rome. Le fait s’est passé à S. Léger.

Hier, adoration splendide à S. Loup : le chœur disparaissait pour ainsi dire sous les drapeaux belges.


Nos dernières videos