OLLIGNIES/GHISLENGHIEN

Circulation au ralenti vers le zoning de Ghislenghien

Les transporteurs routiers ont installé des barrages filtrants, bloquant certains axes vers Ollignies et Ghislenghien.

L’entrée en vigueur vendredi 1er avril de la taxe kilométrique contre les transporteurs routiers a déclenché des mouvements de protestations partout en Belgique. Les axes principaux des villes d’Ollignies et Ghislenghien n’ont pas été épargnés par les barrages filtrants installés par les chauffeurs de poids lourds.

Au rond-point du Castel à Ollignies, plusieurs sorties ont été bloquées aux camions pour les empêcher de se rendre au zoning de Ghislenghien. Les automobilistes ne sont pas visés par ces blocages mais peinent malgré tout à se faufiler entre les barrages; ceci occasionnant des embarras de circulation par endroits.

À Ghislenghien, le rond-point donnant sur l’entrée principale du zoning a été totalement investi par les chauffeurs. L’entrée du zoning a été complètement bloquée aux camions. La sortie vers le centre-ville de Ghislenghien aussi.

Pour les chauffeurs, l’entrée en vigueur de la taxe kilométrique met leur avenir en péril. «Avant, nous devions payer 1 250€ par an » explique l’un des manifestants. «Aujourd’hui nous allons devoir payer le double alors que les transporteurs étrangers et en particulier d’Europe de l’Est vont voir leur taxe à peine augmentée. Ce n’est pas normal. »

Les conditions des chefs d’entreprise sont, selon les manifestants, aussi mises à mal. «Aller chercher notre marchandise, la livrer jusque Gand et puis retourner à Tertre nous revient aujourd’hui à 87€. On peut faire passer 30€ sur le compte du client, mais le reste est aux frais du patron. C’est problématique, car si on ne parvient plus à payer, on va devoir licencier du personnel ou pire fermer l’entreprise. » Les manifestants ne comptent pas quitter les lieux tant que la taxe kilométrique ne sera pas annulée.


Nos dernières videos