SAUTE D'HUMEUR

Que répondre si vous êtes sur la liste des Belges qui ont des sociétés offshores à Panama ?

Que répondre si vous êtes sur la liste des Belges qui ont des sociétés offshores à Panama ?

Vous répondez que vous ne répondrez qu'en présence de votre avocat, ou alors à Elise Lucet ! B.

Mais quel lundi ! Non seulement il pleut sur Knokke-le-Zoute mais en plus vous êtes dans la liste des 732 Belges détenteurs de "paravents financiers" à Panama...Que répondre si un journaliste vous appelle?

 

Vous dites que ce n'est pas de vous qu'il s'agit, que c'est un homonyme ou une faute de  frappe, ou que c'est un journaliste français peu à l'aise avec les noms belges qui a mal recopié le vôtre.

Vous dites que votre avocat est actuellement en vacances aux Iles Vierges et que vous ne répondrez qu'en sa présence.

Vous dites qu'avec le niveau ridicule des taux d'intérêts accordés par les banques belges, c'est soit placer son argent à Panama, soit le planquer dans une consigne à la gare.

Vous dites que dans votre commune bruxelloise, plein de gens font cela dans le cadre de l'association des amitiés belgo-panaméennes qui est très dynamique au point d'avoir créé un jumelage entre Uccle et Puerto Armules, charmante bourgade panaméenne de la province de Chiriqui.

Vous dites que si vous avez créé une société là-bas, c'est dans le cadre du Plan Canal (de Panama) mis sur pied par le ministère belge de l'Intérieur et que vous ne faites qu'apporter votre modeste contribution à un grand projet d'intérêt public.

Vous dites que votre famille a peut-être eu, jadis, un compte en banque à Panama mais que cela doit dater de 1503 et de la création des premiers établissements espagnols là-bas par Christophe Colomb. Mais qu'ensuite, vous n'avez perdu les numéros de compte et même les codes d'accès.

Vous dites que dans votre cas, ce n'est pas de la fraude fiscale, mais de la coopération au développement de ce petit pays courageux où il y a plus de chômage et de misère qu'on ne le croit (sauf dans le secteur bancaire).

Vous dites que cela fait partie du contrat "Projet individualisé d'intégration sociale" que vous allez  prochainement signer avec le CPAS qui vous verse des allocations, et que c'est là de votre part un signal fort d'une volonté de revenir pleinement sur le marché du travail.

Vous dites qu'en réalité, vous êtes fan de "Rocky" et que vous avez poussé l'adoration jusqu'à ouvrir un compte en "Balboa", la monnaie officielle panaméenne.

Vous dites que c’est plus simple d'avoir son argent planqué à Panama qu’au Grand-Duché de Luxembourg vu l'état des routes wallonnes et le risque d'être bloqué par des semi-remorques mécontents de la taxe au kilomètre.

Vous dites que vous vous sentez plus en sécurité à Panama que devant la Bourse de Bruxelles, où les risques de vous faire secouer par le commissaire Vandersmissen et ses sbires sont de plus en plus grands.

Vous dites que c’est parce que vous êtes fan de Franco Dragone et que via Panama (où l'intéressé a quelques "paravents"), vous avez des réductions sur tous ses spectacles joués en Chine ou à Macao et que, nom d'une pipe !, c'est quand même normal de soutenir un artiste wallon.

Vous dites que comme Michel Platini, également cité, vous soutenez avec vigueur la candidature de Panama pour l'organisation de la Coupe du monde de football 2030. Parce que c'est vrai quoi, il n'y a pas que le Qatar dans la vie !

Vous dites que ce n'est pas possible puisque vous habitez à Molenbeek, une commune bruxelloise où il y a certes des petits soucis, mais jusqu'à nouvel ordre, aucun Belge qui possède une "offshore" à Panama ! Philippe Moureaux ne l'aurait pas supporté !

Vous dites que vous adorez être impliqué dans les scandales footballistique genre "FIFA" ou "Barça" et que, en fait, c'est ça votre truc ! Mais non? Messi !

Vous dites que vous êtes bien allé à Panama pour non pour planquer votre argent mais en repérage pour une future série policière "100% belge" qui appellera "Le Yacht" et qui racontera l'histoire d'un capitaine d'industrie (belge) adulé par le monde politique (belge) jusqu'à ce qu'on découvre qu'il fricote dans l'"offshore" (belge). 

Vous dites que certes vous avez un peu d'argent au Panama, mais que ce n'est ni de l'argent "gris" (celui de la fraude), ni de l'argent "noir" (celui du crime  organisé), ni de l'argent "blanchi", mais que c'est de l'argent belge, donc...du "noir jaune rouge", et que vous en êtes fier ! 

Vous dites que vous ne répondrez qu'à Elise Lucet et devant les caméras de "Cash Investigation", parce que ça vous garantit de devenir célèbre en France, ce qui est nettement plus rentable et excitant que d'être juste connu en Belgique.

Vous dites que de toute façon, vu les moyens ridicules de la lutte contre la fraude fiscale, dans notre pays, ajoutés aux couacs de communication systématiques entre enquêteurs belges, ajoutés aux budgets devenus rikikis de la Justice et à la lenteur des tribunaux dès qu'il s'agit de délinquance financière, vous pourrez encore dormir longtemps tranquille au soleil (sous votre panama, évidemment).

 

 

Nos dernières videos