VAULX

Le Tournai d’avant : quand le château des Césars devient carrière

Le Tournai d’avant : quand le château des Césars devient carrière

Cliché de 1966, avant l’intervention des scouts ÉdA

Mais non, Jules César ou autre conquérant n’a jamais mis les pieds dans ce petit château du XIVe qui semble bien surveiller cette route de Tournai à Antoing sur la rive droite.

Daté par de récents travaux du XIVe , élevé semble-t-il par un nobliau qui eut «les yeux plus grands que le ventre» – qui vit trop grand pour ses ressources – il a traversé les siècles au fil de ses dégradations.

Que l’on comprend mieux en lisant ce que raconte ce témoin en 1921. Il nous conte son désarroi «J’avais entendu dire que l’on démolissait le château César et ayant peine à le croire, je me suis rendu sur place et ai constaté la triste réalité. Deux tours sont dégarnies de leur appareil extérieur de pierres de taille laissant à nu les moellons (NDLR: le blocage non taillé) et une large entaille est pratiquée dans la troisième tour.»

«Un voisin m’a dit que ces pierres étaient destinées à la restauration du château du prince de Ligne à Antoing. Je ne pense pas que ce soit vrai, ce sont les gens du coin qui enlèvent les pierres dont ils ont besoin et si le Prince savait cela, il ferait cesser ces abus.»

Bien plus tard, en 1966 et 1967, des scouts y ont travaillé des mois durant. Nettoyer, abattre la verdure envahissante, ils ont fait œuvre utile de conservation d’un patrimoine peu courant. Aujourd’hui, une ASBL, les «Amis du château César» fait son possible pour garder debout ce qui peut l’être; mais, depuis 1966, les règlements sont devenus beaucoup plus restrictifs lorsque l’on veut toucher aux vestiges du passé, même en respectant l’œuvre. Voilà qui part d’un bon sentiment, certes, afin de ne pas voir des propriétaires «faire n’importe quoi»; mais par ailleurs, et c’est le cas à Vaulx, tout se dégrade au fil du temps.


Nos dernières videos