Panama Papers: Franco Dragone parmi les 732 Belges cités

Panama Papers: Franco Dragone parmi les 732 Belges cités

Dragone est cité dans ce scandale d'évasion fiscale. AFP/Belga

Le premier nom belge à émerger de la considérable fuite de documents financiers dimanche soir est celui du metteur en scène Franco Dragone.

+ LIRE AUSSI | Messi, Poutine, 11 autres chefs d’État et 732 Belges exposés par la fuite de documents financiers offshores

L'identité de quelques 732 Belges figurent dans des documents financiers fuités du bureau d'avocats panaméen Mossack Fonseca, d'où le nom "Panama Papers" de ces nouvelles révélations portées par Le Soir, Knack, MO* et De Tijd en partenariat avec l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) dimanche soir.

Le nom du metteur en scène belge Franco Dragone apparaît dans ces documents. Le Soir détaille les montages offshore construits, notamment via la société Lina International immatriculée aux îles Vierges britanniques, pour rémunérer certains prestataires de services du spectacle "The House of Dancing Water" à Macao. En l'occurrence, le chorégraphe et directeur artistique du show, le franco-italien Giuliano Peparini, dont l'identité est dissimulée derrière une société panaméenne et dont les prête-noms sont des employés de Mossack Fonseca.

Pour ce spectacle, Franco Dragone est déjà soupçonné par la justice belge d'infractions fiscales internationales graves et organisées ainsi que de blanchiment d'argent.

Le Louviérois n'a pas commenté les nouvelles révélations, rappelant que cette enquête belge en cours depuis trois ans n'était pas clôturée.


Nos dernières videos