La guitare pour amie

Guy Schotte

À l’âge de 8 ans, Antoine Armedan, de son vrai nom Antoine Gueuning, découvrait la guitare. Il commence à composer à l’âge de 15 ans. Aujourd’hui, il compte déjà un album à son actif et était, récemment, à l’affiche des Franco Sillies. Actuellement, son prochain album est en préparation.

Issu d’une famille de musiciens, c’est à l’âge de 8 ans qu’Antoine gratte ses premières notes sur une guitare. Durant toute son enfance, il grandit aux sons des Souchon, Leforestier ou encore Cabrel. Adolescent, il découvre le rock et la guitare électrique. La musique prend de plus un plus de place dans la vie d’Antoine et c’est tout naturellement qu’il choisit d’en faire son métier. Il entre à l’institut Lemmens où il découvre la musique classique. Après son cursus, il entre au conservatoire pour y apprendre le Jazz. «J’ai commencé à composer vers 15 ans et, progressivement, j’ai eu l’envie de remettre ça. Comme j’avais déjà quelques chansons de prêtes, j’ai sorti un premier album, «Le jardin des nouveaux jours», fin 2012, réalisé en autoproduction » explique-t-il. S’en suit une tournée de 30 concerts où il a du apprendre le dur métier de la scène. «J’avais déjà fait plein de concerts de jazz où le public est là pour écouter. On ne doit pas «s’occuper de lui». Là, on se retrouve pendant 1 h 30 à chanter en français devant un public qui va émettre un jugement… donc, il faut pouvoir les tenir pendant le concert. C’était vraiment très instructif pour moi » explique-t-il. Actuellement, Antoine est en pleine préparation d’un second album. Pour l’écriture de ses chansons, il puise son inspiration dans des événements personnels ou des faits d’actualité. Dans chacune d’elles, il intègre ses influences rock et jazz. L’album devrait sortir d’ici fin 2016.


Nos dernières videos