Vincent joue des coudes

ÉdA

Vincent Lerate pratique assidûment la boxe thaïlandaise. Pour le Frasnois, évoquer le «Kick & Thaï boxing» c’est avant tout insister sur les valeurs ancestrales véhiculées par la discipline et, par la même occasion, balayer d’un revers de main, les nombreux préjugés à cet égard.

Cofondateur du club frasnois de boxe thaïlandaise, Vincent Lerate possède déjà une solide expérience dans le domaine des sports de combat, et pourtant, il n’a pas encore vingt-deux ans. Sur le ring, l’utilisation des poings, genoux et coudes est autorisée. Tout à fait normal pour celui qui évoque les fondamentaux. «Le respect de l’adversaire est une valeur véhiculée par mon sport. Les règles sont strictes même si l’usage des coudes ou genoux peut surprendre. Il y a une véritable philosophie qui repose sur des règles très strictes. Chez nous, elles sont toujours respectées. Lors de stages ou à l’occasion de démonstrations, aucune recherche de puissance n’est autorisée, l’accent est porté, avant tout, sur la technique» insiste Vincent. Le «Kick & Thaï boxing» est également une discipline sportive qui, si elle est pratiquée de nombreuses années, permet de développer de véritables qualités physiques et mentales. Un élément important aux yeux du sportif qu’il est. «C’est vrai que la technique nécessite plusieurs années mais c’est aussi et surtout une discipline qui développe rapidement de véritables qualités physiques telles que l’endurance, la coordination des mouvements, la résistance, l’équilibre, les réflexes, la maîtrise de sa puissance, la vitesse, la souplesse ou encore la mobilité sur un ring. Jaime parler de ma passion car cela permet de balayer certains préjugés non fondés « se félicite Vincent.


Nos dernières videos